sam. Sep 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

L’AMDH et la FIDH appellent les autorités judiciaires » à mener cette affaire à son terme  » et craignent  » l’impunité pour les crimes commis »

Les organisations pour la défense des droits humains, l’AMDH et la FIDH ont vivement réagi après la liberté provisoire accordée à Amadou Haya Sanogo et ses compagnons. Dans leur communiqué conjoint, ces organisations ont appelé les autorités judiciaires à mener cette affaire à son terme et demandé à ce qu’une nouvelle date du procès soit fixée sans tarder.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant