mar. Avr 7th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Prise en charge des motivations des agents de santé communautaire par le budget national: La Coalition nationale pour les soins essentiels dans la communauté sollicite le soutien du CESC

Les membres de la Coalition nationale pour les soins essentiels dans la communauté ont été reçus, le mercredi 29 janvier, par le président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESC), Boulkassoum Haïdara. A travers cette démarche, ladite Coalition était venue partager ses préoccupations avec le président du CESC, afin d’avoir son soutien auprès des plus hautes autorités du pays en faveur de la promotion des soins essentiels dans la communauté au Mali (SEC).

Il s’est agi, lors de cette audience, de partager la note technique sur la pérennisation des Soins essentiels de la Communauté (SEC) par l’affectation des ressources supplémentaires aux collectivités territoriales. Et, dans la même dynamique avoir le soutien du Conseil économique social et culturel auprès des plus hautes autorités du pays.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de la Coalition nationale pour les soins essentiels dans la communauté.

Au terme d’une entrevue qui a duré une trentaine de minutes, le représentant de la Coalition s’est réjoui non seulement de l’accueil réservé par le président du CESC mais aussi des conseils prodigués. Selon lui, la coalition va continuer à travailler en synergie avec le Conseil économique et social qui est un répondant direct de la population à la base dans notre pays.  » Ce fut un réel plaisir pour nous de discuter avec le président du CESC qui est un partenaire privilégié de la Société civile à laquelle nous appartenons « , a-t-il déclaré. Me Diarisso a exprimé l’espoir de la délégation de trouver des solutions auprès des autorités par l’affectation des ressources supplémentaires aux collectivités et les associations de santé communautaire.

Il a alors souhaité que le président du CESC soit le médiateur entre sa coalition et le président de la République et le Premier ministre afin d’assurer la prise en charge des ASC en terme de motivation.Car, dira-t-il, les Partenaires techniques et financiers sont en train de se retirer.  » Vu l’appui des ASC dans la réduction de certaines maladies dans la communauté, il est primordial de trouver des alternatives pour pérenniser les SEC en assurant la prise en charge de leur motivation  » a-t-il estimé.

À son tour, Boulkassoum Haïdara, a reconnu le rôle déterminant que joue les Agents de Santé Communautaire (ASC) dans la lutte contre les maladies. Il notera que la mission qu’assigne la coalition est le prolongement d’une grande rencontre qui s’est tenue en 1978 à Almata en ex- Union Soviétique sur les soins primaires.  » Ce travail vient à point nommé mais les défis qui sont les leurs sont difficiles à relever car le Mali est en guerre et les ressources s’amenuisent  » a-il-déploré. Il faut souligner que le président du CESC a promis à la délégation de formuler des recommandations lors de l’élaboration du recueil des besoins, des problèmes et des attentes de la population qui sera soumis aux plus hautes autorités du pays. Il les a assuré que son appui moral et ses conseils les plus précieux les accompagneront tout au long de son exercice.

Ramata Tembely

Source : l’Indépendant