mar. Mai 18th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Insécurité au centre: Les dix missions titanesques du Pr Dioncounda Traoré

Pr. Dioncounda Traoré, Haut représentant du président IBK pour les régions du Centre, s’apprête à conduire une mission titanesque en dix points pour résoudre la crise sécuritaire au Centre du pays. Il annonce, à cet effet, son intention et sa détermination à négocier avec Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa.

En acceptant sa nomination le 20 juin 2019, Pr. Dioncounda Traoré se lance dans un travail périlleux. Il doit, conformément au décret de sa nomination, accomplir dix missions prioritaires afin de ramener la paix dans les régions du centre.

En premier lieu, il doit favoriser et soutenir le redéploiement des Forces de défense et de sécurité dans les Régions du Centre. Un redéploiement, qui traine, est annoncé pour ce mois de février dans toutes les régions du Mali y compris Kidal.

Secundo, il doit favoriser le désarmement de toutes les milices et forces hostiles. A l’issue de ses premiers diagnostics et analyses, il conclut que les conflits dans sa zone d’intervention ne sont pas ethniques mais plutôt intra-communautaires. A cet effet, il déclare qu’  » on n’a pas besoin de milices mais des renseignements pour les FAMa « .

L’ancien président de l’Assemblée nationale a, en troisième position, la tâche d’élaborer et mettre en œuvre une stratégie globale axée sur la protection des civiles menacés par des violences physiques et la réduction des violences intercommunautaires. Il doit ensuite s’investir pour contribuer au rétablissement des services sociaux de base.

Il a la lourde responsabilité de veiller à ce que les responsables des violations des droits de la personne et d’atteinte à ses droits ainsi que les violations du droit international humanitaire aient à répondre de leurs actes et soient traduits en justice. Sa sixième mission consiste à assurer le suivi du sort réservé aux crimes perpétrés à Koulongo, Ogossagou et Sobane- Da ainsi que d’autres crimes semblables commis au centre du pays.

Il relève également du ressort du Pr Dioncounda de faciliter les échanges intra-communautaires et de contribuer au rapprochement des points de vue à la lumière de l’intérêt exclusif du peuple malien. Son rôle est de contribuer à instaurer et maintenir un climat de confiance entre toutes les communautés et entre ces communautés et l’Etat.

L’ex-président intérimaire se doit de contribuer à rétablir les activités économiques du centre, sécuriser les travaux agrosylvo-pastoraux et promouvoir l’investissement productif. Il doit, enfin, faire un plaidoyer pour la mobilisation des ressources financières en faveur du développement.

Pour atteindre ces objectifs, Pr. Dioncounda Traoré, qui est attendu à Mopti dans les jours à venir, annonce la mise en place des comités dans tous les cercles de Mopti. Il se donne un laps de temps court pour mettre fin aux conflits intra-communautaires. Par contre, la guerre contre le jihadisme sera, selon lui, longue et difficile. Toute chose qui justifie sa détermination de tendre la main aux chefs jihadistes. Laquelle stratégie, envisage-t-il, doit être appuyée par une  » action militaire concertée et vigoureuse « .

Moussa Sayon CAMARA

Source : L’indépendant