sam. Oct 24th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Emission des titres publics sur le marché financier de l’UEMOA : Le Mali compte mobiliser 667 milliards de FCFA en 2020

Après avoir mobilisé 543,87 milliards de FCFA en 2019, sur un objet de 520 milliards de FCFA sur le marché financier régional à travers 20 émissions de titres publics, le Mali table cette année sur 667 milliards FCFA, à travers 22 émissions de titres publics, dont 6 en Bons du trésor et 16 en Obligations du trésor. C’est ce qui ressort du calendrier des émissions de notre pays, lancé le 27 février dernier, au cours d’une cérémonie qui a permis aussi la remise de prix aux trois meilleurs spécialistes en Valeur du trésor 2019 dont la BDM-SA.

Les émissions que sont les Bons et Obligations du Trésor visent un double objectif, à savoir, financer des investissements nécessaires à la croissance et au développement économiques et assurer la couverture des besoins ponctuels de trésorerie de l’Etat.

C’est une option empruntée par l’Etat du Mali qui intervient depuis 2003 sur le marché financier régional avec une croissance régulière, en liaison avec les exigences de la mise en œuvre des politiques de développement et de réduction de la pauvreté.

Ainsi, en 2019, l’Etat du Mali a mobilisé 543,87 milliards de FCFA. Pour cette année, le montant total des titres à émettre s’élève à 667 milliards FCFA à travers 22 émissions de titres publics, dont 6 en bons du trésor (122 milliards) et 16 en obligations du trésor (545 milliards).

Le Directeur National du Trésor et de la Comptabilité publique, Sidi Almoctar Oumar de laisser entendre que  » tout en tenant compte des réalités du marché, le programme d’émission 2020 vise à préserver la viabilité de la dette publique du Mali. Dans ce cadre, nous entendons prendre des initiatives courant cette année, pour améliorer davantage la qualité du portefeuille de la dette de marché, à travers notamment la réalisation d’une opération de rachat de titres publics. »

Ainsi, poursuit-il, à l’instar des autres pays de notre zone, l’Etat du Mali intervient sur le marché régional, toutes les deux semaines, optimisant ainsi sa trésorerie. Le Mali s’est inscrit aussi dans une dynamique de mise en œuvre des meilleures pratiques en termes de politique d’émission (…) Il faut le dire, aujourd’hui le Mali est noté par des agences internationales mais aussi au niveau régional, ce qui est un réel effort de transparence.

Dr. Boubou Cissé a salué les investisseurs pour  » le résultat remarquable en 2019  » et qui, par ces engagements,  » ont tenu leur promesse d’accompagner le Trésor public du Mali dans la mobilisation sur le marché régional des ressources nécessaires à la couverture du besoin de financement de l’Etat ».

Il faut souligner que les banques et établissements financiers, les compagnies d’assurances du Mali, auxquels s’ajoutent les investisseurs institutionnels (notamment l’INPS, la CANAM et les Compagnies d’assurance) sont les principaux contributeurs à la réussite des opérations du Mali sur le marché financier régional.

C’est ainsi que certains de ces investisseurs ont été primés lors de cette cérémonie. Ainsi, le prix du 1er Meilleur spécialiste en Valeur du trésor 2019 a été décerné à Ecobank-Mali, celui du 2è Meilleur Spécialiste en Valeur du Trésor à la BDM S.A et le 3è à Coris Bank-Burkina Faso. Le Directeur général de la BDM-SA, Bréhima Amadou Haïdara a reçu le trophée Tjiwara décerné pour la circonstance.

Youssouf CAMARA

Source : l’Indépendant