mar. Oct 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Coronavirus: l’épidémie continue de se propager en Iran, qui libère des prisonniers

Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, le nombre des personnes infectées en Iran a encore augmenté, grimpant de 2 366 personnes ce mardi 3 mars à 2 922 ce mercredi avec 92 morts. Mais le nombre des personnes guéries a également augmenté puisque plus de 500 personnes hospitalisées ont quitté les hôpitaux. Téhéran multiplie les mesures pour contrôler l’épidémie.

Désormais, le président iranien Hassan Rohani l’a annoncé, la quasi-totalité des provinces du pays sont touchées par l’épidémie. Ces derniers jours, les autorités ont multiplié les mesures pour lutter contre le coronavirus. Vingt-quatre laboratoires sont maintenant dédiés aux tests de diagnostic contre seulement deux au début de la crise sanitaire.

Par ailleurs, le chef de l’autorité judiciaire a ordonné des permissions de sortie pour les prisonniers. Selon le porte-parole du ministère de la Justice, quelque 54 000 détenus ont d’ores et déjà quitté les prisons, soit près de 30 % de la population carcérale du pays. Parmi eux, des personnes condamnées pour des raisons politiques ou sécuritaires.

Nazanine Zagheri, une Irano-Britannique condamnée à de la prison pour « action contre la sécurité nationale », a été testée : elle n’a pas contracté le coronavirus, a précisé le porte-parole du ministère.

Pas de confirmation officielle sur le sort de Fariba Adelkha et Roland Marchal

En revanche, aucune nouvelle n’a été donnée jusqu’à maintenant sur le sort de la Franco-Iranienne Fariba Adelkhah et de son ami français Roland Marchal, tous deux détenus depuis l’été dernier en Iran.

Selon leur avocat Me Saïd Dehghan, leur procès s’est ouvert ce mardi 3 mars. Seule Fariba Adelkha a comparu. Le pouvoir judiciaire iranien n’a pas confirmé cette information. Le porte-parole de la Justice n’a pas dit non plus si elle et/ou Roland Marchal allaient bénéficier ou non d’une permission de sortie.

Source: Rfi.fr