lun. Oct 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le drame s’est produit le samedi 7 mars à l’entrée du pont roi fahd: Un accident de la circulation routière entre deux Sotrama fait trois morts et sept blessés graves

Deux Sotrama, lancés dans une course poursuite, se sont violemment percutés dans la matinée du samedi, en renversant six motocyclistes à l’entrée du Pont Fahd, sur la rive droite du fleuve Niger. Le ministère des Transports et de la Mobilité Urbaine a, dans un communiqué, annoncé un bilan provisoire de trois morts et sept blessés graves qui ont été transportés au CHU Gabriel Touré.

C’est aux environs de 8 heures du matin qu’a eu lieu cet accident de la circulation routière entre deux véhicules de transport urbain (Sotrama).

Ce tragique accident s’est passé à l’entrée du Pont Fahd, sur la rive droite du fleuve Niger. Les deux conducteurs, selon les premières analyses, ont été entrainés dans un dépassement dangereux, ce qui a donné lieu à une collusion avant qu’ils ne percutent sur leur passage six motocyclistes.

Le bilan provisoire fait état de trois morts et sept blessés graves qui ont été transportés d’urgence à l’Hôpital Gabriel Touré. Les agents de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER) et ceux de la Protection Civile se sont aussitôt mobilisés pour porter secours aux blessés et réguler la voie pour la reprise des activités sur le 2è pont de Bamako.

Un accident provoqué, selon les sapeurs-pompiers, par l’incivisme des deux conducteurs de Sotrama qui roulaient à tombeau ouvert. D’autres sources ont confirmé également l’inexpérience des deux conducteurs qui détenaient de « faux permis provisoires » et étaient sous « l’emprise des stupéfiants ».

« Faux réseau de délivrance de permis de conduire à Bamako »

Les mêmes sources ont relevé l’existence d’un réseau de délivrance de « faux permis » à Bamako. Selon elles, « des jeunes apprentis se procurent facilement ces faux permis provisoires pour la modique somme de 17.500 F CFA à la place dite « Voxda ». La personne qui les délivre est connue de tous les chauffeurs et de certains agents de la sécurité. Plusieurs policiers de la circulation routière savent que beaucoup de chauffeurs de transport commun circulent avec de faux permis. Raison pour laquelle, quand ces jeunes chauffeurs sont impliqués dans des accidents, ils prennent la tangente ».

Bandiougou DIABATE

Source : l’Indépendant