dim. Mar 29th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour éviter de replonger le football malien dans la crise: Le Comité Exécutif de la FEMAFOOT invité au  » respect des règles statutaires qui régissent  ses rapports avec ses membres  »    

Suite à sa décision de suspendre certains districts de football, le Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football est sommé de revoir sa copie en respectant les textes du football malien. Cela, afin d’éviter un nouveau contentieux dans l’environnement du football national, qui reste fragilisé par la grave crise. En tout cas, c’est le message que des ligues de football ont délivré, le weekend, au président de la FEMAFOOT et à toute son équipe.

Dans un communiqué, daté du 3 mars, le Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football annonçait avoir pris trois décisions, dont une sur les districts de football contestés.

Sur ce point, le document indique :  » Les districts, objets de contestation, à savoir celui de Kayes, de Kati et de Ségou sont suspendus. Les activités au niveau desdits districts seront directement gérées par les ligues jusqu’à la mise en place de bureaux légitimes sous la supervision directe du Comité Exécutif de la FEMAFOOT. Dans les jours à venir, une mission de bons offices, constituée des délégués du Comité Exécutif de la FEMAFOOT et des ligues concernées se rendra dans les districts de Kayes, de Kati et de Ségou, pour discuter avec les acteurs locaux afin de recréer un environnement pacifié en leur sein ».

L’implication du ministre de la Jeunesse et des Sports démentie

Le Comité Exécutif a souligné que cette décision a été prise après concertation avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré. Cependant, ce dernier s’est empressé de démentir son implication dans ce sujet à travers une lettre adressée au président de la FEMAFOOT.  » Je rappelle que vous m’aviez saisi au nom du Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football pour une conciliation dans le cadre de la gestion des points suivants : Coupe du Mali 2019-2020 et situation des équipes exclues des éliminatoires de la Coupe du Mali par les ligues de Kayes, de Koulikoro et de Ségou. Toutefois, j’ai été surpris de constater que votre communiqué du 3 mars (…) mentionne un troisième point :  » des districts de football contestés « , point qui n’était pas concerné par cette conciliation. A cet effet, je tiens à préciser que ce troisième point ne relève pas de ma compétence « , a-t-il signalé.

Avant d’ajouter :  » Je vous saurais gré des dispositions utiles que vous ferez prendre pour clarifier cette situation auprès des acteurs du football et de l’opinion nationale « .

Dans la foulée de cette demande de clarification du patron du Sport malien, les organes concernés ont aussi réagi. Dans un communiqué, le bureau du district de Kayes a exprimé son  » regret de constater la mention du mot suspension sans aucun motif statutaire ». Puis de renvoyer au procès-verbal de l’Assemblée du District du 6 avril 2019 pour information sur sa légitimité.

 » C’est du théâtre « 

Pour sa part, le bureau de la ligue de Ségou a été très clair.  » A ce sujet, nous tenons à préciser que la suspension d’un District de football ne saurait relever des compétences du Comité Exécutif de la FEMAFOOT et que les clubs (illégalement affiliés) concernés par ledit communiqué ne prendront part à aucun processus électoral. La question relevant de leur droit de vote fera l’objet de décision par le bureau de la ligue conformément aux dispositions statutaires « , a signé le Secrétaire général Sékou B. Kèlèpili.

Avant d’inviter le Comité Exécutif de la FEMAFOOT au  » respect des règles statutaires qui régissent ses rapports avec ses membres et organes pour éviter de créer une situation tendant à plonger notre football dans une nouvelle crise « .

Le président de la ligue de Koulikoro, Gaoussou N’pa Sylla s’est aussi prononcé sur le sujet en qualifiant cette décision de théâtre.  » A quel titre le Comité Exécutif peutil suspendre ces districts ? C’est du théâtre! A notre niveau, à Koulikoro, il n’y a pas de problème de district. Peut-être que le nouveau bureau mis en place n’est pas à leur convenance, donc ils veulent l’annuler. Le Comité Exécutif n’a pas cette compétence de suspendre nos districts. Nous considérons cette décision nulle et de nul effet. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons instruit à nos districts de poursuivre leurs activités. Je dis au président  »Bavieux » de revoir sa copie et de faire attention à ces genres de manœuvres tendant à créer une autre crise. S’il ne connait pas les textes du football, nous, nous les connaissons « , at-il déclaré à la presse.

Affaire à suivre !

Sory Ibrahima COULIBALY

Source : l’Indépendant