ven. Sep 25th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Femmes et retrait de cartes d’électeurs: Quand le ministère en charge de la femme les invite à «un devoir citoyen»

Pour mobiliser les femmes autour du devoir citoyen qu’est le vote, la ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré, a réuni du monde autour de la sensibilisation au retrait des cartes d’électeur pour les législatives du 29 mars prochain.  » C’est avec une participation inclusive des femmes et des filles que nous démontrerons que nous sommes incontournables pour toute démocratie  » soutient Dr Diakité.

La participation des femmes aux élections en tant que candidates mais aussi en tant qu’électrices constituent des indicateurs importants pour le ministère en charge des questions de femmes, d’enfants et de la famille. C’est du moins, ce qui ressort de la rencontre entre la ministre et les femmes des associations et regroupements féminins.

Sur une population de plus de 19 millions de personnes, 50,4% sont des femmes, parmi lesquelles 70% vivent en milieu rural. La population jeune représente 60% et se situe dans la tranche d’âge de moins de 25 ans pour une croissance rapide de 3,6%. Malgré ces statistiques explique la ministre, les femmes sont faiblement représentées au niveau des instances nominatives et électives avec un faible taux d’alphabétisation qui les empêche de participer pleinement aux processus politiques. Elle déplore à cet effet, le leadership largement masculin dans les partis politiques. Face à de telles situations, il est difficile pour les femmes d’être considérées comme des candidates valables. Pour lever les barrières, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré appelle les femmes à retirer les cartes d’électeurs afin de soutenir les candidats de leurs choix.  » Le vote est un devoir civique qui ne peut s’accomplir qu’avec le précieux sésame qu’est la carte d’électeurs » dira t- elle. Occasion pour elle d’affirmer que l’impact de la loi 052, pour promouvoir les femmes dans les instances de prise de décision nominatives et électives, commence à se faire sentir. Sur 1.447 candidats pour les législatives 2020, 426 sont des femmes, soit un taux de 29,44%. Toute chose qui servira sans doute à augmenter le nombre des femmes à l’hémicycle qui était de 14 sur 147 députés lors de la dernière mandature. Mais, pour y arriver les femmes candidates doivent développer une stratégie spéciale de retrait des cartes pour leurs électorats.

Ainsi, la directrice nationale de la Promotion de la femme et de l’enfant, Dembélé Orokia Dembélé, a précisé que de 1994 à cette date, beaucoup d’efforts ont été consentis au Mali allant de la ratification des conventions à l’adoption des lois dont la plus récente est la loi 052.

Sur le thème  » femmes et retrait des cartes d’électeurs « , le conseiller technique, Birama Coulibaly a expliqué aux femmes qu’elles ont des droits, mais aussi des devoirs à accomplir. C’est en cela que les défis pour leurs droits seront plus faciles à atteindre. Il précise ensuite que la loi 052 va permettre aux femmes de relever. Cette loi poursuit-il  » aidera les femmes souhaitant exercer un mandant politique à développe leurs compétences, et organise des programme d’éducation civique et de sensibilisation des électeurs à l’égalité des sexes en appelant les partis politiques, les gouvernement et d’autre partis prenantes à assumer leur part de responsabilité  » soutient- il.

F. Mah Thiam KONE

Source : l’Indépendant