mar. Oct 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

L’affaire judiciaire de l’artiste Rokiatou Traoré: Le délibéré pour son extradition ou pas à Bruxelles attendu le 25 mars Le gouvernement malien l’invite à mettre un terme à la grève de la faim

Le gouvernement du Mali, à travers son porte-parole, le ministre Yaya Sangaré, a publié un communiqué, le vendredi 20 mars dernier, concernant l’affaire de l’artiste Rokiatou Traoré. Les hautes autorités maliennes invitent ainsi l’artiste à mettre un terme à la grève de la faim, qui risque, selon eux, d’altérer sa santé. Elle est toujours détenue à Paris dans l’attente d’une éventuelle extradition à Bruxelles par la justice française qui doit rendre son verdict le 25 mars.

Comme annoncé dans l’une de nos précédentes parutions, Rokia Traoré s’est présentée le 18 mars dernier devant la justice française pour une audience devant décider si l’artiste sera extradée à Bruxelles ou pas.

Le délibéré est attendu pour le 25 mars prochain. Défendue pour la circonstance par ses avocats maliens et étrangers, l’artiste attend le verdict, le 25 mars prochain.

En attendant, la situation est suivie de près par l’opinion nationale et internationale ainsi que par les plus hautes autorités du Mali. C’est ainsi que dans son communiqué de vendredi dernier, le gouvernement annonce que les Ambassadeurs de France et du Royaume de Belgique ont été reçus, le vendredi 20 mars dernier, au ministère des Affaires étrangères du Mali à Koulouba.

L’Ambassade et le Consulat général du Mali à Paris suivent également la question à travers un contact régulier avec les autorités françaises et les avocats de Rokiatou Traoré.

A cet égard, le gouvernement du Mali, au nom du Président de la République et du peuple malien, invite l’artiste à mettre un terme à la grève de la faim qu’elle observe depuis plusieurs jours et qui risque d’altérer sa santé. Dans le document rendu officiel, le gouvernement remercie tous ceux qui ont manifesté leur soutien et leur solidarité à l’endroit de l’artiste en vue de trouver une issue heureuse à l’affaire.

Rappelons que la star de la musique Rokiatou Traoré a été arrêtée en France en vertu d’un mandat d’arrêt européen émis par la justice belge, lié à un litige sur la garde de sa fille, née de père belge.

Depuis son arrestation, les artistes maliens ainsi que les acteurs du monde culturel ne cessent d’apporter leur soutien à la vedette malienne.

A cet effet, un sit-in avait été annoncé devant l’ambassade de Belgique au Mali, qui a été annulé finalement par les organisateurs.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant