sam. Oct 31st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

COMMUNE V : Les candidats de l’alliance URD/Adema-PASJ/ADP-Maliba dévoilent leurs ambitions

Dans le cadre de la campagne des législatives des 29 mars et 19 avril prochains, les candidats de l’alliance URD/Adema-PASJ/ADP-Maliba étaient face aux journalistes, hier lundi 23 mars, au siège de la section de la C V de l’URD. Il s’agit de M. Boubou Diallo de l’URD, M. Baba Nadio de l’Adema PASJ et Mme Touré Mariam Sidibé de l’ADP Maliba. L’object était de dévoiler leurs ambitions.

En compétition avec vingt-trois autres listes pour les trois sièges de la Commune V du District de Bamako dans l’hémicycle, l’alliance URD/ADEMA-PASJ/ ADP-Maliba compte  » changer le comportement de certains députés de ladite Commune.  » C’est pourquoi, elle dévoile certaines préoccupations de ses candidats, à savoir : l’éducation, la Sécurité, la Santé…etc.

S’agissant du secteur de l’éducation, ils ont indiqué compter  » ouvrir un vaste chantier dont l’une des caractéristiques essentielles est de porter le débat y afférent à la place publique. Nous voulons que nos enfants aillent à l’école car l’école est le seul laboratoire pour un pays « .

Avant de soutenir que les produits issus de ce laboratoire doivent permettre au Mali de disposer de cadres capables de relever les défis et les exigences de l’heure.  » L’école doit servir de facteurs de correction des inégalités sociales « , ont-ils avancé.

Par rapport au problème sécuritaire, ils ont affirmé qu’il est aujourd’hui une préoccupation majeure de notre pays.  » Il est au cœur des priorités de notre Alliance. Nous aspirons à une Commune sécurisée dans un Mali uni et prospère « . Et d’ajouter :  » Dans le contexte de la réussite de notre mission d’élus de la nation, à savoir le contrôle et l’orientation de l’action gouvernementale, nous nous dédierons à la recherche des remèdes à cette question cruciale pour les maliens et pour toute la sous-région « . Avant de poursuivre que la sécurité et la défense de l’intégrité territoriale sont indéniablement intimement liées et restent les piliers inébranlables du développement socio économique.

Aussi, la santé est une préoccupation majeure pour les candidats. Selon eux, elle est inscrite en lettres d’or dans leurs priorités,  » car on a coutume de dire que la santé n’a pas de prix et notre Alliance pense qu’aucun sacrifice n’est de trop pour offrir des soins de qualité aux Maliennes et aux Maliens à moindre coût « .

Avant d’enchainer :  » Nous sommes disposés à mener des débats assortis des propositions qui contribueront à l’amélioration des plateaux techniques de nos hôpitaux. Les soucis de nos populations en matière de santé seront portés de vive voix à l’Assemblée nationale.  »

Par rapport aux femmes et aux jeunes, ils diront que les deux sont au cœur de leurs préoccupations.  » Ils sont au début et à la fin de nos actions de tous les jours. Ils jouent un rôle important dans notre société. Leur épanouissement doit être une profession de foi de tout homme politique qui se soucie de l’avenir de notre pays « .

En réponse aux questions des journalistes sur le rôle et le comportement des députés, les candidats ont soutenu que  » de nos jours, ce n’est un secret pour personne que le rôle des députés est méconnu du citoyen lambda. » Avant de conclure en invitant les uns et les autres à aller retirer leurs cartes d’électeurs afin d’accomplir leur devoir citoyen.

D.S

Source: l’Indépendant