lun. Oct 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Créant la surprise en arrivant 2ème devant de grandes formations politiques lors du 1er tour des législatives à Diré: Le jeune candidat indépendant Ibrahima Yoro va croiser le fer ce dimanche contre le candidat du RPM

Aux dernières nouvelles, depuis Diré, nous apprenons que quatre grands partis politiques, ayant tous participé au premier tour des législatives du 29 mars 2020, sont désormais unis derrière le candidat du MDM, Ibrahima Yoro. Donc tous contre le candidat du RPM accusé à tort ou à raison d’avoir bénéficié de quelque 7 000 voix, suite à un présumé bourrage d’urnes dans certaines circonscriptions électorales du cercle susmentionné. Ce qui aurait fait fausser, aux dires du candidat du MDM, les résultats de ce premier tour des législatives. A l’issue desquelles le candidat du MDM devrait se classer 1er, loin devant celui du RPM, d’après des sources concordantes. En tout cas, au vu des résultats de certains bureaux de vote dans ledit cercle et du score à la nord-coréenne de 100% engrangé par le RPM, l’on est plutôt enclin à penser qu’il y a bien eu, dans certaines localités, une distribution de points et dont la part du lion revenait toujours au candidat au RPM.

Sur la base du tableau des résultats qui nous a été présenté, l’on remarque que dans le bureau de vote n°001 de la commune de Himid, sur 284 électeurs inscrits, le RPM a obtenu 284 voix ! Cela veut dire que 100% des électeurs inscrits dans cette commune ont tous voté mais qu’ils ont aussi tous voté pour le candidat du RPM ! Les sept autres candidats ont obtenu chacun 0 (zéro) voix.

Toujours dans la même commune, dans le bureau de vote n°002, le résultat est le suivant : nombre d’électeurs inscrits : 282 ; nombre de votants : 282 ; bulletins nuls : 0 ; nombre de voix obtenues par liste ou candidat : RPM : 282 et les 7 autres candidats : 0 voix

Dans certaines autres communes telles Arkassédji, Kel Essouk, Inataban Chérif1, Inataban Chérif 2 et Tarfa, le RPM a obtenu 100% des voix des inscrits qui, miraculeusement, étaient aussi tous présents pour voter…tous RPM. C’est ce genre de miracle qui s’est produit également dans les villages des circonscriptions électorales de Tienkour, Gari, Kirchamba et Bourem Sidi Amar. A titre d’exemple, dans un bureau du village d’Arkessedji (commune de Tienkour), où le nombre d’inscrits était de 350, il y a eu (quel miracle !) 350 votants, 0 bulletin nul et 350 votants pour…le RPM. La liste de ces incongruités n’est pas exhaustive.

Ainsi, au décompte final dans la commune de Tienkour, quand le candidat du RPM était à 3 164 voix, son poursuivant direct, à savoir le candidat du MDM, le jeune candidat indépendant Ibrahima Yoro, était à seulement…132 voix. Et l’URD, pourtant assez cotée dans la zone, n’avait obtenu que 37 voix et l’ASMA-CFP s’était vu attribuer, à la lecture du tableau, seulement 49 voix.

La Cour constitutionnelle fortement interpellée face aux bourrages des urnes dans des localités du septentrion

L’arrivée au centre de collecte, tard dans la nuit, de ces résultats venus de la  » brousse  » a fait renverser les tendances et classer le RPM en tête, d’après le jeune et très populaire candidat du MDM, Ibrahima Yoro. Alors même qu’avant ces résultats de  » la brousse « , le candidat Ibrahima Yoro était largement en tête.

Au décompte final, le RPM est classé 1er et le MDM venant en 2ème position devant le MPM (102 voix), l’ASMA CFP, l’URD (37 voix) à égalité avec le MSR.

En tirant la sonnette d’alarme et face à ce qu’il appelle le  » bourrage d’urnes à ciel ouvert et parfois sous la menace des armes « , le jeune candidat Ibrahima Yoro veut que les autorités soient plus vigilantes afin d’éviter tout hold-up électoral lors du second tour prévu le 19 avril prochain.

La Cour constitutionnelle est aussi invitée à se pencher sur ce genre  » d’irrégularités  » (un euphémisme !) Où l’on voit que 100% des inscrits ont tous voté et à l’unanimité pour un seul candidat et, dans notre cas, pour celui du parti au pouvoir. Cela devrait interpeller. Même si aucun candidat n’a porté plainte face à une telle situation, il était du devoir de cette honorable institution d’annuler purement de pareils résultats soi-disant obtenus par un seul candidat.

Dans notre pays, l’on sait que l’Administration est souvent mise sous forte pression afin qu’elle joue un arbitrage partial au profit du candidat soutenu par des cadres de la localité résidant, le plus souvent, dans la capitale.

Cela pour ne pas continuer à donner raison à ceux de nos compatriotes qui continuent à penser que nos élections, dans certaines localités au nord du pays, ne sont ni libres ni crédibles, encore moins transparentes. En voici, en tout cas, une preuve palpable s’il en était besoin.

Désormais avertie, la Cour prendra certainement ses responsabilités en scrutant à la loupe ce genre de résultats tronqués.

Afin d’éviter que des résultats venus des zones reculées, et parfois vidées de leurs populations suite à l’insécurité, ne viennent fausser le jeu démocratique.

Le dimanche 19 avril prochain, le jeune candidat indépendant Ibrahima Yoro Maïga aura donc à défier le candidat du RPM sur un terrain qui lui est largement favorable. Il ira, dans ce duel du second tour, avec le soutien de quatre importants partis politiques – pour ne pas les citer – qui étaient aussi tous présents lors du 1er tour.

Mamadou Fofana

Source : l’Indépendant