mar. Oct 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Tenue hier de la 1ère session du comité de pilotage du PDREAS: Le plan de travail 2020 adopté avec un budget de plus de 8 milliards de FCFA dont 88% consacrés aux composantes techniques

C’est sous la présidence du Secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Bengaly Traoré, que le Projet de Déploiement des Ressources de l’Etat pour l’Amélioration des Services (PDREAS) a tenu, hier jeudi 16 avril, à l’Hôtel des finances, les travaux de la première session de son comité de pilotage. Les membres de cette instance, ainsi que les représentants des services, projets et programmes ont examiné et adopté le Plan de travail et le budget annuel 2020 (PTBA) arrêté à plus de 8 milliards de FCFA ; 88% de ces ressources seront consacrées aux composantes techniques avec à la clé le transfert des ressources et la mise en œuvre du plan de prévention contre le Covid-19 dans les 102 communes ciblées par le projet.

Le Projet de Déploiement des Ressources de l’Etat pour l’Amélioration des Services (PDREAS) est un nouveau projet d’appui à la décentralisation budgétaire, conçu et mis en place par le gouvernement malien avec l’appui de ses partenaires comme la Banque Mondiale pour un montant de 94,8 millions de dollars (plus de 55 milliards de FCFA) pour 5 années d’exécution.

Ayant pour Coordinateur Sékou Diakité, l’objectif général de ce projet est d’augmenter les ressources mises à la disposition des collectivités territoriales pour la fourniture des services et de renforcer les mécanismes décentralisés, y compris l’implication des bénéficiaires et utilisateurs des services.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les citoyens des 102 communes réparties dans 10 régions de sa zone d’intervention couvrant tout le territoire national, les membres de la Fonction publique des ministères et des Collectivités territoriales ciblées, ainsi que les citoyens maliens qui bénéficieront des améliorations à la fois en quantité et en qualité des services publics fournis.

L’action du PDREAS doit permettre d’améliorer les performances techniques et de gestion des communes cibles et des services techniques partenaires.

Aux dires du président du comité de pilotage, Bengaly Traoré, « l’exercice 2020 est l’année d’installation et d’opérationnalisation du PDREAS ». Une année marquée par le contexte d’épidémie mondiale de maladie à Coronavirus Covid- 19.

Toutefois, il a souligné que l’unité de coordination a pu mener des activités essentielles au démarrage du projet, notamment le recrutement et la mobilisation de l’ensemble du personnel ; la réhabilitation et l’aménagement du siège du projet ; l’acquisition de matériel informatique et de mobilier de bureau ; l’adoption de l’arrêté interministériel portant création du comité de pilotage du projet ainsi que la préparation du plan de travail et du budget2020. Ce dernier, élaboré sur la base du document d’évaluation du PDREAS et du cadre logique des résultats, intègre également les besoins ciblés d’appui exprimés par les départements ministériels et les directions centrales impliqués dans l’exécution du projet.

Ainsi, ce plan de travail 2020 adopté porte essentiellement sur les activités relatives au financement d’un Programme de Dépenses Eligibles (PDE) pour les 102 collectivités territoriales et au renforcement des capacités techniques, institutionnelles et opérationnelles des structures partenaires du projet.

Le budget de 8.180.498.928 FCFA approuvé sera consacré, à 88%, au titre des deux composantes techniques : appui au déploiement et à la gestion des ressources au niveau des Collectivités territoriales ; renforcement des institutions et des capacités pour une gouvernance locale plus inclusive et plus responsable. Seulement, le reste, 12%, sera retenu pour la mise en œuvre et la gestion du programme.

 » Le document élaboré par l’Unité de Coordination et soumis à votre examen porte sur le programme d’activités et le budget pour l’exercice 2020, qui constitue le premier plan opérationnel du PDREAS « , a indiqué Bengaly Traoré.

Sékou Diakité, le Coordinateur du projet, dans sa présentation du PTBA, dira qu’il a été élaboré dans un contexte d’insécurité et de pandémie mondiale liée au Coronavirus. C’est pourquoi, ce document, qui couvre le reste de l’année, est basé sur une hypothèse optimiste sur les deux fronts, prend en compte un plan d’action de prévention du Covid-19 dans les 102 communes couvertes. Sékou Diakité de conclure que «l’ensemble des acteurs du projet resteront mobilisés pour faire de l’année 2020, celle de son opérationnalisation effective.»

Y. CAMARA

Source : l’Indépendant