lun. Oct 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Second tour des législatives: La COCEM relève moins d’incidents critiques à mi-journée par rapport au premier tour

La Mission d’observation citoyenne des élections, la COCEM, a rendu, hier, dimanche, son communiqué préliminaire sur le second tour des législatives. Elle y révèle moins d’incidents critiques à mi-journée par rapport au premier tour, tenu le 29 mars dernier.

Avec 1450 observateurs déployés sur le terrain, la COCEM a supervisé les opérations de vote d’hier dimanche dans 43 circonscriptions électorales. Sur les mesures contre la propagation du Covid-19, elle révèle que les agents électoraux portaient des masques dans 75% des bureaux de vote observés contre 47% au premier tour. De plus, indique-t-elle, le gel désinfectant était disponible dans 61% des bureaux de vote observés, contre 51% au premier tour ».

En ce qui concerne les incidents critiques, ladite Coalition fait état de la destruction du matériel électoral dans les localités de Gossi, Winerder, Inadjatafane et Madjokoye dans le cercle de Gourna Rharouss, région de Tombouctou. La COCEM, dans son communiqué, rapporte aussi que le vote n’a pas eu lieu à cause des menaces des groupes armés dans le cercle de Ténenkou, les villages de Takanéné (17 km de Ténenkou), de Daga (05 km de Ténenkou), de Laourou (20 km de Ténenkou). Par ces constats, elle dit avoir relevé moins d’incidents critiques à mi-journée par rapport au premier tour, tenu le 29 mars dernier.

M.S. C

Source : l’Indépendant