mer. Juil 8th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Que nous enseigne  ce 2ème tour des élections législatives au Mali ?

Dans l’attente des résultats définitifs des élections législatives 2020 au Mali pour lesquelles nous avons de toutes nos forces sensibilisé sur les dangers de la pandémie, mis en garde contre l’achat de conscience et appelé surtout les citoyens responsables à s’abstenir, trois réflexions retiennent notre attention :

1. Sensible à l’amélioration de leurs conditions de vie, le peuple dans sa grande majorité a refusé d’accepter l’argent pour le vote au profit de candidats ou de partis politiques qui avaient érigé l’achat de conscience en système d’accession au pouvoir. C’était une tentation de nous enlever notre dignité, une tentation de brader notre citoyenneté pour la Démocratie et la République, et enfin une tentation de nuire à notre Nation, notre bien commun, et pervertir le peuple que nous sommes. Dans les six communes de Bamako, des jeunes, des partis avec peu de moyens et de visibilité ont émergé grâce à votre mobilisation, à votre refus d’échanger votre dignité contre de menus billets. Vous avez ainsi envoyé à l’Assemblée Nationale du Mali des hommes et des femmes qui sauront défendre notre Nation en toute conscience et en toute liberté. A cette prise de conscience historique du Peuple du Mali et de la Jeune Génération, je voudrais ici rendre un vibrant hommage à leur mobilisation et à leur courage face à cette tentation. Ils ont démontré qu’ils sont les héritiers de ce pays, les acteurs de demain pour bâtir un Mali émergent.

2 . Le taux de participation a dégringolé de façon vertigineuse pour privilégier le bien-être et la santé des électeurs, de leurs familles et de leurs proches. Nous avions prévenu. Nous avions sensibilisé contre les dangers d’une pandémie mortelle à l’échelle internationale qui s’est installée chez nous avec près 200 cas de contamination au soir du 2ème tour des élections. Tout comme je m’en suis félicité au 1er tour avec une participation de 3 millions sur 7,6 millions d’inscrits, je me réjouis fortement cette fois ci, avec un taux provisoire annoncé à 13 % dans le District de Bamako. Si nous projetons ces résultats dans les autres régions, en plus de l’insécurité menaçante au Centre et au Nord, nous pouvons nous attendre à un record d’abstention qui aura été aussi la conséquence des appels que nous avons lancés à cet effet. Là aussi je voudrais remercier le Peuple et la jeune génération d’avoir entendu notre appel pour se protéger contre « ce mal qui répand la terreur » comme disait Jean de La Fontaine.

3 . Ces jeunes rentrés en politique que vous avez soutenus ainsi que leurs partis que certains sous-estimaient et d’autres avec leurs pouvoirs que vous avez isolés, sont pour nous un grand motif de satisfaction. Il est pour le peuple et la jeune génération un espoir pour la Nation émergente et le signal d’une nouvelle approche pour s’investir dans la gestion du bien public. J’appelle à la démultiplication de tels actes pour les prochaines échéances. De l’audace des jeunes à l’émergence d’une nation résistante. C’est de cet espoir que nous pouvons nous réclamer, à grands cris, les héritiers de notre Grand Empire.

Source : Mohamed Salia Touré