mer. Oct 21st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Point de presse hebdomadaire de la Minusma tenu hier: 26 membres du personnel de la mission onusienne au Mali testés positifs au Covid-19

L’information a été révélée, hier jeudi 23 avril, par le porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado à la faveur du point de presse hebdomadaire de la mission. En effet, vingt-six membres du personnel de la mission onusienne au Mali ont été testés positifs au Covid-19. Les deux premiers cas, qui avaient contracté le virus, ont été déclarés guéris. Ce qui porte le nombre de cas actifs à la MINUSMA à 24.

A en croire le porte-parole de la MINUSMA, ces derniers sont actuellement pris en charge par les autorités sanitaires. Avant de poursuivre qu’ils  » sont placés en isolation et reçoivent les soins adéquats « . L’occasion a aussi été mise à profit pour indiquer que les cas contaminés par le Covid-19 à la MINUSMA  » sont immédiatement isolés et pris en charge médicalement à Bamako ».

Dans le même cadre, il faut souligner que la MINUSMA a également renforcé ces mesures visant à éviter la propagation du virus. Ainsi, la suspension des lignes aériennes, sauf pour cargo et urgences médicales décrétées il y a deux semaines par la MINUSMA, a été renouvelée pour le même délai.

Aux côtés de cette mesure d’autres ont été renforcées telles que la multiplication des dispositifs de lavage des mains, la désinfection bihebdomadaire des installations sanitaires, les contacts permanents avec les équipes de riposte de COVID19 locales, mais aussi la fermeture de lieux collectifs ou lieux de culte, entre autres. Selon Olivier Salgado, la MINUSMA adapte ses mesures à l’évolution de la propagation du virus au Mali, en parfaite coordination avec les autorités locales et l’OMS.

Aussi, elle met un accent particulier sur la sensibilisation contre la propagation du virus. Raison pour laquelle la MINUSMA tient régulièrement informés les médias et la population de sa situation, ainsi que des mesures prises.

A cette action s’ajoute une opération de désinfection organisée le 22 avril aux marchés et à l’auto-gare du quartier de Djicoroni Para. Cette activité entre dans le cadre de la campagne de désinfection des lieux publics en cours, à laquelle la MINUSMA apporte un appui en intrants, logistiques et ressources humaines. Ce même type d’appui est envisagé en régions.

Au-delà de cette action, la MINUSMA entend aussi participer aux efforts visant à contenir la propagation de COVID19 par le biais de projets de réduction de la violence communautaire (CVR) et de réintégration. Ils seront mis en œuvre dans les régions de Mopti, Gao, Kidal, Tombouctou et Ménaka. Sans oublier une autre action mise en œuvre par la Mission dans le Centre du pays consistant à apporter un soutien logistique à 100 jeunes volontaires recrutés dans le cercle de Bandiagara pour participer à la lutte contre la propagation du virus. Dans la région de Mopti, elle mène des activités de prévention à travers des sessions de sensibilisation aux pratiques d’hygiène et la distribution de kits sanitaires. Ce même type d’action est également mis en œuvre dans d’autres régions du Nord du Mali.

Parallèlement à cette lutte menée contre le Covid-19, la MINUSMA continue d’être la cible d’attaques terroristes. Ainsi, le 20 avril dernier, un convoi logistique de la Mission a été attaqué par des individus armés à bord de motos, sur l’axe Gao-Kidal. La MINUSMA déplore le décès d’un civil contractuel et deux blessés, dont un Casque bleu.

Massiré DIOP

Source : l’Indépendant