mer. Juil 8th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

La démission du gouvernement Dr. Boubou Cissé et la mise en place d’une équipe de 25 membres au plus attendues  

Si le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta tient, comme cela semble sonner désormais comme une réalité, à la mise en œuvre des recommandations issues du Dialogue National Inclusif (DNI), il devra procéder, avant ou à partir du 2 mai prochain, au choix d’un nouveau Premier ministre et d’une nouvelle équipe gouvernementale, en remplacement du «gouvernement de mission» issu de l’accord politique de gouvernance, signé le 2 mai 2019 pour une durée d’un an. Ce nouvel attelage devra être composé, logiquement, à l’aune de la nouvelle configuration de l’Assemblée Nationale mais aussi et surtout il devra répondre aux préoccupations du Dialogue National Inclusif. Lequel avait recommandé, au titre des actions prioritaires,  » d’améliorer l’action gouvernementale, de réduire la taille du gouvernement tout en renforçant la coordination entre les différents ministères… et de réduire le train de vie de l’Etat « . D’autre part, même si l’évaluation des membres du gouvernement – il avait été promis que cela interviendrait après chaque semestre n’a jamais eu lieu, il reste que l’accord politique sur lequel se fonde le gouvernement Dr. Boubou Cissé va mourir de sa belle mort, le 2 mai prochain.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant