jeu. Déc 3rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le président du parti FAD Nouhoum Sarr interpellé pour  » sédition, trouble à l’ordre public et complicité « 

Après le député sortant, Bourama Traoré, et Pr. Clément Dembélé, le président du Front Africain pour le Développement (FAD) a été interpellé, hier lundi 11 mai. Il a été arrêté, selon son parti, par la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ) vers 8h45 en son domicile.

L’ancien candidat aux législatives en CVI a confié, hier, dans un entretien téléphonique à L’Indépendant qu’il a été interpellé pour  » sédition, trouble à l’ordre public et complicité « .  » Ils m’accusent d’alimenter la page Facebook d’Africa-Kibaru « , a déclaré ce candidat qui a été éliminé dès le premier tour des législatives.

Cette page diffuserait régulièrement des infox impliquant les hautes personnalités du pays. Son dernier article date du 10 mai dans lequel AfricaKibaru accuse ouvertement les services de renseignement d’avoir mis sur écoute plusieurs hommes politiques et militaires de rang.

Le jeune Nouhoum Sarr, qui a souvent les mots durs contre le gouvernement, estime que  » le pouvoir est entré dans une phase d’intimidation pour museler les forces politiques. » Son parti et le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (MSDH) appellent à sa libération. Au moment où nous mettions sous presse, l’intéressé se trouvait toujours dans les locaux de la BIJ pour  » y passer la nuit s’il le faut « .

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant