lun. Sep 28th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Mousa Mara justifie sa candidature au perchoir:  » Il faut à cette haute institution un président représentatif « 

Si, chez certains, la défaite a un goût amer, chez d’autres, elle fouette leur égo. C’est le cas de l’honorable Moussa Mara, qui se positionne comme une sentinelle de la démocratie, après le revers subi, lundi dernier, face à son homologue Moussa Timbiné, à l’élection du président de l’Assemblée nationale. Le nouvel élu de la commune IV de jurer qu’il se battra chaque jour pour défendre l’intérêt des populations, qui ont donné à son parti Yéléma l’opportunité de les représenter à l’hémicycle.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant