mer. Nov 25th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Malgré le déblocage des salaires: Les syndicats de l’Education ont claqué la porte de la salle de négociation à cause de la présence du SNEC

Après avoir boycotté à plusieurs reprises les négociations avec le gouvernement en raison du blocage des salaires des enseignants, les syndicats signataires de l’Education se sont retirés avec fracas, le jeudi 21 mai dernier, de la salle de conciliation pour protester contre la présence du Syndicat National de l’Education et de la Culture (SNEC). Pour eux, les échanges autour de l’application de l’article 39 ne peuvent pas se faire en présence de ce syndicat.

Au cours d’une conférence de presse, le samedi 29 février, à la Bourse du travail, le Syndicat National de l’Education et de la Culture (SNEC) a informé ses adhérents qu’à l’issue des échanges avec le gouvernement, il a obtenu des résultats satisfaisants. Il s’agit notamment de l’alignement de la grille des enseignants sur l’indice plafond 1.100, à compter de mars 2020 pour la catégorie A, avec deux mois de rappel, l’alignement de la grille des enseignants sur d’indice plafond 1.200, à compter de janvier 2021 pour la catégorie A et le paiement par tranches des rappels des 12 mois de l’année 2019.

C’est ainsi que ce groupement les a invités à reprendre le travail à partir du lundi 2 mars. Toute chose qui n’a pas influé sur la fermeture des écoles publiques sur toute l’étendue du territoire par les autres syndicats signataires du protocole d’accord.

Pour eux, le SNEC s’est retiré du mouvement de grève relatif à l’application de l’article 39 de leur statut et a conclu un accord de principe avec le gouvernement sur ledit point.  » Le SNEC n’a rien à faire autour d’une table de négociation concernant cette application « , a souligné un syndicaliste.

Et de poursuivre :  » Nous avons décidé, conformément à notre principe, de ne jamais discuter de l’application de l’article 39 sur la même table de négociation avec le Syndicat National de l’Education et de la Culture (SNEC) « .

A la suite de cette décision, selon la même source, le président de la Commission de conciliation a suspendu les travaux pour une reprise probable aujourd’hui, dans la salle de conférence du ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Les syndicats de l’Education revendiquent, depuis le 16 décembre 2019, l’application de l’article 39 de leur statut qui stipule que « toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel de l’Enseignement ».

Abdoul DEMBELE

Source : l’Indépendant