mer. Sep 23rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le ministre Michel Hamala Sidibé contredit les pronostics sur les victimes de la Covid-19 sur le continent africain:  » … L’Afrique ne connaitra pas ce que l’Asie, l’Europe et l’Amérique ont connu « 

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, dans un entretien accordé à France 24, contredit les pronostics annonçant des  » millions de morts  » de la Covid-19 en Afrique. Selon lui, le continent africain ne sera pas le prochain épicentre de la maladie et ne connaitra pas ce que l’Asie, l’Europe et l’Amérique ont connu.

L’Afrique doit se préparer au pire  » avait prévenu en mars dernier le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Gueterres renchérit en évoquant le risque de  » millions de morts  » de la Covid-19 sur le continent s’il n’y a pas «  une mobilisation gigantesque « .

Ces pronostics ne se réaliseront pas selon le ministre Michel Hamala Sidibé, qui se montre optimiste face à l’évolution de la pandémie au Mali et en Afrique. Il a déclaré à France 24 qu’  » avec les leçons apprises et l’anticipation, l’Afrique ne connaitra pas ce que l’Asie, l’Europe et l’Amérique ont connu « . En clair, elle ne sera pas le prochain épicentre de la pandémie après la Chine, l’Europe et les USA.

Le continent africain comptait, à la date d’hier mardi, 115.892 cas confirmés dont 3.479 décès et 46.553 guéris dans 54 pays. Un bilan jugé faible par rapport à celui de l’Asie, de l’Europe, des USA et de l’Amérique latine.

L’ancien Directeur exécutif de l’ONU-Sida devenu ministre de la Santé et des Affaires sociales depuis le 2 mai 2019 a réagi aussi à la suspension du traitement à la Chloroquine.

 » Suspension du traitement à la Chloroquine « 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a, en effet, annoncé, lundi 25 mai, la  » suspension temporaire des essais cliniques  » à l’hydroxychloroquine.  Cette décision fait suite à la publication d’une étude jugeant  » inefficace, voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre la Covid-19 « , selon le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus au cours d’une conférence de presse virtuelle.

Le Mali disposé à tester le remède malgache

Le Mali, qui suivait ce protocole de traitement est, à entendre le ministre Michel Sidibé, prêt à se plier à la décision de l’OMS après consultation de son Conseil supérieur de la Science et celui de la CEDEAO. Le ministre a également dévoilé que son pays n’exclut pas l’idée d’essayer le Covid-Organics, un remède mis au point par Madagascar et fait à base de la plante artemisia.

 » Lorsqu’on n’a pas de médicament et qu’il y a une plante qui aide à atténuer l’impact de l’épidémie, il faut l’expérimenter « , a affirmé Michel Hamala Sidibé qui estime qu’  » il faut composer avec les éléments existants « . En termes de prévention, il a souligné que les autorités maliennes mettent en avant le  » port des masques  » en lieu et place du  » confinement sur la durée.  » Il redoute, par ailleurs, les crises économique et sociale qu’il qualifie de «  tsunami économique et social  » qui suivra la crise sanitaire qu’il appelle  » tsunami sanitaire.  »  » On se prépare à ce deuxième tsunami, dont les vagues peuvent faire plus mal à notre continent que cette première vague sanitaire « , a-t-il indiqué dans son entretien d’un peu plus de 12 minutes.

Source: Moussa Sayon CAMARA avec France 24