dim. Oct 25th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Une rencontre qui laisse un gout d’inachevé

Les rideaux sont tombés sur le sommet du G5 Sahel et de la France que la capitale mauritanienne a abrité, le mardi 30 juin dernier. Une rencontre qui n’a duré que quelques heures, mais dont la nécessité et l’importance ne faisaient l’ombre d’aucun doute. L’occasion devait être ainsi mise à profit pour évaluer l’état d’avancement des engagements pris à Pau (France) en janvier dernier incluant notamment la création de la Coalition pour le Sahel. Toutefois, pour bon nombre d’observateurs, cette conférence de Nouakchott a soulevé beaucoup plus de questions qu’elle n’en a résolues.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant