mer. Oct 21st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Rassemblement pour la libération du chef de file de l’opposition, hier à la bourse du travail: L’URD exhorte les autorités à amplifier leurs efforts pour ramener Soumaïla Cissé

Le parti URD et les collectifs pour la libération du Chef de file de l’opposition ont organisé hier, jeudi 2 juillet, un rassemblement à l’esplanade de la Bourse du Travail pour exiger la libération de Soumaïla Cissé. Une occasion pour les responsables du parti d’exhorter les autorités à amplifier leurs efforts pour ramener leur président sain et sauf.

Le rassemblement, qui a regroupé quelques centaines de personnes, boucle trois jours d’actions intenses menées par l’URD et les différents collectifs pour la libération de Soumaïla Cissé. Ces actions sont, entre autres, des sit-in, des caravanes motorisées dans le district de Bamako et de Kati.

Ce premier meeting de grande envergure pour la libération de Soumaïla Cissé a mobilisé les partis de la Majorité présidentielle, de l’Opposition ainsi que des Organisations de la Société civile. Le RPM, parti présidentiel, y était notamment représenté. Le ministre Tiébilé Dramé, l’ex-directeur de campagne de Soumaïla Cissé, qui a rejoint le gouvernement en mai 2019, l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, le ministre Housseyni Amion Guindo, entre autres, ont participé à ce rassemblement.

Selon Abdrahamane Diarra, président des jeunes de l’URD, cette sortie avait trois cibles : les autorités, la communauté internationale et les ravisseurs.  » Nous apprécions les efforts de nos autorités mais nous les exhortons à les amplifier davantage pour ramener Soumaïla Cissé sain et sauf « , a déclaré ce jeune qui a lu la déclaration de son parti. Sa formation politique et les collectifs disent ne pas comprendre le sens du mot  » bientôt  » en référence à la déclaration du président IBK. Lequel avait laissé entendre, le 16 juin dernier, que  » son frère Soumaïla Cissé sera libéré bientôt « .

A l’endroit de la communauté internationale, l’URD demande à ce qu’elle s’implique davantage et comprenne l’exaspération généralisée du peuple malien, qui réclame la libération du Chef de file de l’Opposition. Il  » demande l’indulgence des ravisseurs de laisser l’honorable Soumaïla Cissé rentrer à la maison « .

Soumaïla Cissé a bouclé, hier, jeudi, son 100è jour en tant qu’otage. Après ce long moment d’angoisse, de douleur pour sa femme et sa famille, l’URD rappelle que  » personne n’a jusqu’à présent revendiqué son rapt.  » Il souligne n’avoir aucune information sur son lieu et ses conditions de détention ainsi que les raisons de l’enlèvement.

Sa femme, Astan Traoré Cissé, qui a pris part à ce rassemblement, a réitéré son appel à l’endroit des ravisseurs :  » Soumaïla est un homme de foi… Laissez-le rentrer chez lui. Sa famille n’est pas la seule à avoir besoin de lui, mais toute la nation « . Elle demande à son gendre IBK de redoubler d’efforts pour faire libérer son frère. La génération 88, dont le président Sénégalais Macki Sall fait partie, a, dans une déclaration lue par Souleymane Koné, appelé pour une libération rapide de l’Honorable Soumaïla Cissé.

Lequel a été enlevé avec tous les membres de sa délégation de campagne, le 25 mars dernier, entre Saraféré et Koumaïra. Tous ses compagnons, partagés en deux groupes, ont été par la suite libérés, à l’exception de son garde du corps tué sur place par leurs ravisseurs.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant