dim. Oct 25th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Mobilisation anti-IBK: Espoir Mali Koura (EMK) annonce le début de la désobéissance civile à partir du 10 juillet

Les responsables d’Espoir Mali Koura ont réaffirmé, samedi, devant la presse que leur regroupement reste membre à part entière du M5-RFP. Une occasion pour eux d’inviter les Maliens à participer massivement au rassemblement annoncé pour le 10 juillet, quidevrait marquer le début de la désobéissance civile.

Il n’y a pas de fissure au sein du M5-RFP pour la simple raison qu’Espoir Mali Koura est son père fondateur. On ne peut demander à un chef de famille de quitter sa famille « , a déclaré Pr Clément Dembélé, qui estime que  » EMK reste toujours dans cette famille qu’il a fondée et structurée « . Selon lui, ce Mouvement d’une cinquantaine d’organisations n’a qu’un seul objectif : permettre aux Maliens de retrouver la souveraineté et partir sur la base d’une vraie démocratie.

Face à la  » situation apocalyptique du pays « , le Président de la Plateforme de Lutte contre la Corruption souligne qu’une  » révolution de conscience « est nécessaire. La manifestation du 10 juillet sera, précise-t-il, une occasion de  » prendre à IBK ce que nous lui avons donné « . Elle marquera, à l’entendre, le début de la désobéissance civile qui permettra aux Maliens d’avoir le bonheur et la dignité.

Pour Moussa Sinko Coulibaly, le M5-RFP  » compte construire un Mali pour tous où chacun trouvera sa place  » et est mobilisé pour la démission d’IBK et de son régime « . Ibrahim Ikassa Maïga est, pour sa part, revenu sur les circonstances de l’élaboration du Mémorandum du M5-RFP.

À ses dires, l’imam Mahmoud Dicko, assailli par des sollicitations, a verbalement demandé à faire des propositions.  » Il ne s’agissait pas de signer un document « , a révéléIkassa, qui admet que  » la personne d’IBK ne compte pas en tant que telle « . Il a rappelé la position d’EMK qui est de  » faire démissionner par des voies démocratiques mais de façon déterminée IBK et son régime et ouvrir une transition avec toutes les forces vives maliennes « .

De plus, indique-t-il, le regroupement prévoit de faire des concertations nationales qui permettront de faire l’état de la nation, de dégager une feuille de route que les organes de la transition mettront en œuvre pour un Mali nouveau et refondé.  » Cela suppose que IBK et son système auront dégagé », a-t-il affirmé. A l’en croire  » tout le monde au sein du M5-RFP est unanime pour faire démissionner IBK et son régime mais ce sont les stratégies qui diffèrent « . Il n’écarte pas totalement l’idée d’un maintien d’IBK mais à condition d’une garantie de refonder l’Etat en établissant un Accord politique et une Charte de transition.

MSC

Source : l’Indépendant