lun. Nov 23rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le cadre stratégique de réflexion pour le changement (CSRC) l’a déclaré hier:  » La CEDEAO et la communauté internationale doivent s’armer de courage pour débarrasser le Mali d’IBK

La classe politique nationale n’a pas l’air d’apprécier la médiation de la mission de la CEDEAO venue pour tenter d’apaiser les tensions entre le Mouvement du 5 juin et le président de la République. Cette appréhension est due à la volonté des membres de cette haute institution de tout faire afin que IBK conserve son fauteuil présidentiel et les prérogatives y afférents. C’est dans cet esprit, que le Cadre stratégique de réflexion pour le changement (CSRC) composé du MJ5, de la COCIREM et des FERDI a adressé un message à la CEDEAO et à la communauté internationale.

Après avoir salué la présence de la CEDEAO et de la communauté internationale au Mali pour les solutions alternatives à la crise, le CSRC sollicite leur appui pour une transition politique sans IBK.  » Ce faisant, la CEDEAO et la communauté internationale rendront un grand service au peuple Malien mais aussi à la sous-région pour sa stabilité  » a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le CSRC souhaite que le débat soit fait entre Maliens et sous l’arbitrage des Maliens.  » La CEDEAO et la communauté internationale doivent être un organe de consultation et non d’arbitrage  » at-il averti. Avant de rassurer que la lutte du M5-RFP ne fait pas de différence entre la majorité et l’opposition et n’est pas dans un combat religieux.  » Le M5- RFP envisage la refondation du Mali avec tout le peuple sans distinction de races ni d’ethnies.  »

Pour finir, le CSRC dit fonder son espoir sur la CEDEAO et la communauté internationale pour qu’elles prennent leur courage à deux mains pour « débarrasser le Mali d’IBK. »

MH

Source : l’Indépendant