mer. Oct 21st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Lutte contre la COVID 19: L’Association  »Gnedan Kura » offre des kits de protection aux déplacés du Centre

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, l’Association  »Gnedan Kura (AGK) » a remis des matériels de protection aux déplacés du Centre ayant trouvé refuge au Garbal de Faladiè.  La remise desdits kits a eu lieu le samedi 25 juillet dernier en présence de la Présidente de l’Association, Ramatoulaye Dicko, qui était pour la circonstance accompagnée de la Secrétaire générale, Mme Coulibaly Aïssata Tembely et du Trésorier, Mama Djènèpo.

omposé de masques et de savons en morceaux, ce don selon la présidente de l’AGK, vise à aider ces couches vulnérables à se protéger contre ce virus et à éviter ainsi sa propagation.

Le geste a été salué à sa juste valeur par les déplacés qui n’ont pas manqué de remercier l’association pour ce don qui va leur permettre de se prémunir contre cette maladie, dont les victimes sont nombreuses au Mali.

Les déplacés du Centre, selon leur point focal, Pathé Kelly, font face dans leur quotidien à d’énormes difficultés liées notamment à l’alimentation, à l’accès à l’eau potable, la santé et à l’hébergement, surtout en cette période hivernale où leurs logis sont exposés au risque d’inondation.

C’est au regard de tous ces embarras auxquels ils sont confrontés, que la Présidente du Conseil National des Victimes, Fatoumata Touré, a remercié les généreux donateurs pour ce geste certes symbolique mais très significatif par sa portée.

Portée sur les fonts baptismaux en 2018, l’Association  »Gnedan Kura », à en croire sa Secrétaire générale, se fixe pour objectifs de promouvoir la santé et les droits humains et de lutter contre toutes sortes de violences faites aux femmes et aux enfants, notamment le mariage précoce, la déscolarisation, la santé sexuelle et reproductive.

Selon Mme Coulibaly Aïssata Timbelly,  »Gnedan Koura » a mené plusieurs activités au nombre desquelles l’organisation de sessions de formation à l’endroit des jeunes filles et des groupements de femmes, pour la transformation de produits de première nécessité, en l’occurrence, les produits agricoles tels les oignons et le beurre de karité.

Pour l’atteinte de ses objectifs, l’association prévoit dans les jours à venir d’initier d’autres femmes aux activités génératrices de revenus, et d’organiser des séances de sensibilisation dans le cadre de sa lutte contre les Violences Basées sur le Genre.

Ramata S.Kéita

Source: l’Indépendant