mer. Oct 21st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

‘’ La plateforme devoir de génération’’ au président de la république:  » Si IBK démissionne dans cette situation d’incertitude, nous porterons plainte contre lui pour haute trahison… »

Des jeunes regroupés au sein d’un rassemblement dénommé  » Plateforme Devoir de Génération  » (DG) ont tenu un point de presse, couplé au lancement de ses activités, samedi 8 août dernier, à la Maison des Jeunes de Bamako. Une occasion pour ces jeunes de faire une mise en garde au président de la République IBK face à une éventuelle  » démission  » qui relèverait selon eut de la  » haute trahison « .

Réclamée depuis le mois de juin dernier, la  » démission du président de la République et de son régime  » par le Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) est toujours d’actualité. Ce Mouvement envisage même de concrétiser son objectif, le mardi 11 août prochain, en appelant ses partisans à un  » grand rassemblement  » sur la place de l’Indépendance qui serait décisif. A cet égard, plusieurs organisations, mouvements, associations et fédérations des jeunes se sont regroupés au sien d’une plateforme,  » Plateforme Devoir de Génération (DG)  » afin de mettre en garde le président de la République, démocratiquement élu, contre toute éventuelle démission.

Son coordinateur Djiguiba Sanogo, un responsable du Conseil National des jeunes (CNJ) explique que la Plateforme a pour objectif la transformation de la crise potentielle au Mali en un dynamisme réel de développement, à travers sa génération. Pour une sortie de crise et afin d’atteindre ses objectifs, il a indiqué que la Plateforme DG dégagera très prochainement sa stratégie, qu’elle matérialisera à travers des actions concrètes.

Sur la démission du président de la République, le coordinateur a rappelé que des organisations maliennes comme la CMAS et des notabilités du Mali ont proposé le maintien du président IBK.  » Cette proposition est formulée par la CEDEAO et la position de la plateforme est aussi le main tien du président de la République, jusqu’à la fin de son mandat « .

Et d’ajouter :  » Nous sommes une génération de légalistes. Selon la constitution de notre pays, on ne peut exiger une démission forcée du président de la République. Et le climat qui prévaut prouve qu’il n’y aura pas de consensus politique entre les acteurs en cas de démission « . Pour Djiguiba Sanogo, le motif est que la majorité présidentielle est déchirée et le M5 est dans des calculs et chaque acteur, selon ses intérêts, planifie ses actions. Et de soutenir que  » la Plateforme Devoir de Génération est pressée elle aussi d’assurer la relève, directement en cas de démission ». Mais aussi, la Plateforme DG prévient :  » Si IBK démissionne dans cette situation d’incertitude, la Plateforme Devoir de Génération portera plainte contre lui pour haute trahison, car elle entrainerait le Mali dans une guerre civile « .

Pour le cas de l’Assemblée Nationale, la Plateforme a demandé la démission des 31 députés qui font l’objet de contestation et l’organisation des élections partielles par la nouvelle Cour constitutionnelle reconstituée dans les circonscriptions concernées.  » Si les députés concernés refusent de démissionner, la Plateforme DG réclame au président de la République d’user de son pouvoir constitutionnel pour dissoudre l’Assemblée nationale « , at-il conclu.

Daouda SANGARE

Source : l’Indépendant