jeu. Déc 3rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Détérioration de la situation sécuritaire au Centre et au Sud du pays: Des hommes armés visent deux postes de sécurité dans les régions de Ségou et Sikasso

Le poste de Gendarmerie de Yangasso, dans la région de Ségou, et celui de la Douane à Koury (région de Sikasso) ont été, dans la soirée de dimanche à lundi, sous les tirs nourris d’individus armés non identifiés. Si l’on ne déplore pas de  perte en vie humaine, les attaques ont fait au moins cinq blessés et des dégâts matériels.

Les deux attaques n’ont pas été revendiquées, mais elles surviennent alors que les deux régions susnommées ont été mises en rouge en raison de la détérioration de la situation sécuritaire, due en partie à la fréquence des cas de menace terroriste.

La localité de Yangasso, dans le cercle de Bla, est, pour une des rares fois, sinon la première fois, la cible d’individus armés non identifiés, lesquels ont ouvert le feu sur les agents en faction dans ledit poste.  Deux personnes ont été blessées et quelques dégâts matériels ont été causés.

Les assaillants sont repartis après leur forfait. Bien que peu d’informations aient filtré de cet incident, la piste terroriste n’est pas à écarter pour certains observateurs, estimant que des agissements de groupes terroristes sont très réguliers dans la localité de San, voisine de Yangasso. Et que ces derniers pourraient venir de cette zone en proie à des attaques terroristes et autres agissements de chasseurs  »Donzos’‘.

La seconde localité à avoir fait les frais de cette situation d’insécurité est la ville de Koury, également prise pour cible par des individus armés. C’est le poste de Douane qui avait été visé à  coup de tirs. Des blessés à signaler, dont certains grièvement.

Selon des sources sécuritaires, des éléments de la Forsat ont été dépêchés sur les lieux en vue de renforcer le dispositif déjà présent sur place.

La ville de Koury (cercle de Yorosso), située non loin de la frontière du Burkina Faso, a été plusieurs fois sous la menace d’attaques terroristes. Dont la dernière remonte à courant mai 2020, au cours de laquelle, certains porteurs d’uniforme ont été blessés.

Toutefois la double attaque simultanée  de mai 2019, ayant visé à la fois Koury et Boura, avait causé la mort d’au moins sept personnes.

A Koury, la  Gendarmerie et  la Douane, qui étaient de cibles potentielles des assaillants, avaient perdu plus d’hommes. Alors qu’à Boura, toujours dans la même zone, les assaillants avaient attaqué la Sous-préfecture avant d’être repoussés. Cette localité, bien connue des groupes terroristes, avait subi une attaque similaire mais cette fois contre la Gendarmerie.

La multiplication des attaques terroristes dans le cercle de Yorosso, à travers la localité de Koury, ville commerçante et véritable haut lieu des affaires, nécessite une attention des responsables en charge de la sécurité et de la défense.

La mobilité des groupes armés dans le secteur de Koro s’explique, en partie, par la proximité de cette zone avec la frontière du Burkina Faso, où les assaillants déjouent la vigilance des forces de sécurité. 

Abdoulaye DIARRA

Source : l’Indépendant