jeu. Déc 3rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour remercier le peuple malien appuyer la junte militaire face à la pression de la CEDEAO  Le M5-RFP appelle à « un grand rassemblement » ce vendredi à la Place de l’Indépendance de l’Indépendance

A la suite de la démission du président IBK et de son régime, le M5-RFP appelle, ce vendredi 21 août, à un cinquième grand rassemblement pour remercier le peuple malien et appuyer la junte militaire. La coalition de contestation entend soutenir les militaires dont  » l’intervention a été un parachèvent de la lutte héroïque du peuple malien ».

Le mouvement, initié par la Troïka CMAS-FSDEMK, avant de prendre le nom M5-RFP, se féli cite de la démission d’IBK de ses fonctions de Président de la République, de la dissolution de l’Assemblée nationale et du Gouvernement, intervenues mardi 18 août dernier. Cela, après une mutinerie partie du Camp Soundjata Keïta de Kati, débouchant sur l’arrestation du président IBK et de son Premier ministre dans l’après-midi du mardi.

Le M5-RFP dit prendre acte de l’engagement du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) d’ouvrir une transition politique civile. Cette coalition de contestation, qui a tenu quatre grands rassemblements pendant deux mois et demi, salue l’engagement héroïque du peuple malien et de son autorité morale, l’imam Mahmoud Dicko pour  » le combat patriotique pour sauver le Mali du régime sanguinaire, incompétent et corrompu  » d’IBK.

Dans une déclaration lue par Pr. Ibrahim Ikassa Maïga, le mouvement  » appelle la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté internationale à mieux appréhender la situation au Mali, en dehors des questions de sanctions, et à soutenir le peuple malien dans sa quête de paix, de réconciliation nationale, de démocratie véritable et de mieux-vivre « . Il annonce entreprendre  » toutes les initiatives pour amorcer une véritable refondation du système politique et de gouvernance, à travers l’ouverture d’une Transition républicaine et l’élaboration d’une Feuille de route dont le contenu sera convenu avec le CNSP et toutes les Forces vives du pays ».

Convaincu de sa victoire, le M5-RFP tient un grand rassemblement patriotique, ce vendredi 21 août, sur la Place de l’Indépendance, pour rendre hommage au peuple malien pour sa lutte héroïque et apporter son soutien aux militaires. Selon Dr. Choguel Kokalla Maïga,  » les événements du mardi 18 août ne sont pas un coup d’Etat mais le parachèvement d’une lutte héroïque du peuple « .

La CEDEAO attendue de pied ferme

Cheick Oumar Sissoko, Coordinateur de EMK, estime qu’une  » nouvelle page de l’histoire du Mali a été écrite par M5- RFP et parachevée par les militaires « . Pour l’éventuelle venue des Chefs d’Etat de la CEDEAO, le Mouvement, qui a eu raison sur le pouvoir d’IBK, n’entend pas  » changer  » sa position et promet de  » briser la ligne rouge de la CEDEAO pour le bonheur de peuple « .

Il accuse les Chefs d’Etat de  » confisquer la CEDEAO des peuples « .

Dr. Choguel a renchéri :  » nous attendons la CEDEAO de pied ferme… De quoi elle se mêle, après la démission, par IBK lui-même ».

Il s’est dit étonné que le président de la Commission CEDEAO soit celui qui a signé les deux communiqués annonçant des sanctions contre le Mali.

 » Où est le coup d’Etat ? « , s’est interrogé Me Mountaga Tall, qui rappelle aux Chefs d’Etat de l’Organisation sous régionale que  » la légitimité est aux Maliens « . Car, poursuit-il, » nous sommes dans une Communauté et non dans une Confédération ».

Me Mohamed Ali Bathily a, en ce qui le concerne, souligné que la CEDEAO n’a aucune loi pour sanctionner ses peuples mais des mauvais dirigeants. Il annonce qu’une plaine sera portée contre l’administration de la CEDEAO auprès de la Cour Africaine de Justice. Les jeunes du mouvement, interpellés puis emprisonnés, ont été, par ailleurs, libérés.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant