jeu. Nov 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Après la démission du président IBK: Le CSDM demande aux membres du CNSP de tenir ses promesses 

Après son arrestation, le mardi dernier par des militaires, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita IBK a annoncé sa démission, la dissolution de l’Assemblée nationale et du gouvernement. Le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) demande au CNSP de tenir ses promesses.

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a publié un communiqué, le 22 août, dans lequel il appelle le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) à l’élaboration d’une feuille de route précise et consensuelle  » La Diaspora malienne a suivi avec un grand intérêt l’évolution de la crise sociopolitique du pays, qui a abouti à la démission du président de la république Ibrahim Boubacar KEÏTA, à la dissolution de l’assemblée nationale et du gouvernement. Le CSDM a pris acte de cette démission et de la déclaration du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) qui en a appelé aux forces vives du pays pour la conduite de la transition  » souligne le communiqué.

Par ailleurs, le CSDM indique qu’au-delà de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays depuis 2011, le peuple malien doit se retrouver.  » Il demeure urgent que le Mali se retrouve dans toute sa diversité pour asseoir avec ses partenaires une architecture institutionnelle capable de prendre en charge les défis en face pour bâtir une nation prospère » A cet égard,  » le peuple malien doit se lever comme un seul homme pour conduire un dialogue constructif entre toutes les forces vives du Mali afin d’élaborer une feuille de route précise et consensuelle pour une sortie de crise définitive « , conclut le communiqué.

Abdoul DEMBELE

Source : l’Indépendant