ven. Sep 18th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le spectre des violences communautaires planes sur la ville de Gao: Une fin de semaine meurtrière avec au moins 3 morts et 9 blessés par balles

C’est un calme précaire qui prévaut actuellement dans la cité des Askia après une semaine meurtrière émaillée par des violences à caractère communautaire. N’eût été l’intervention des FAMa et leurs partenaires des forces internationales, la situation serait hors de contrôle. Pour le moment, les échanges se poursuivent au sein d’un cadre de concertation créé autour du chef de l’exécutif local, le Général Sidiki Samaké et composé d’élus locaux, de notabilités et de représentants de la société civile.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant