ven. Sep 18th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Rencontre de prise de contact entre la junte et la coalition de contestation: Le CNSP et le M5-RFP conviennent de se retrouver prochainement pour discuter de la transition

Plus d’une semaine après «la démission d’IBK et de son régime», le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) et le comité stratégique du M5-RFP se sont finalement rencontrés hier mercredi à Kati pour une prise de contact. Les deux entités ont convenu de se retrouver prochainement pour discuter de la transition.

Cette visite de courtoisie du M5-RFP à la junte à Kati, hier, calme pour le moment, la suspicion éventuelle autour d’un désaccord entre le CNSP et le mouvement du 5 juin.  » Cette rencontre nous a permis de rassurer le peuple malien que le CNSP et le M5 sont en parfaite symbiose « , a déclaré Issa Kaou N’Djim à sa sortie de la salle de réunion où les leaders du M5-RFP ont échangé avec le Colonel-Major Ismaël Wagué, porte-parole de la junte.

Selon le Coordinateur de la CMAS, les échanges ont été  » constructifs et des déclarations fortes  » interviendront dans les jours à venir. Il a précisé que l’objectif était de partager les informations et de réaffirmer que les deux groupes sont partenaires.

Dr Choguel Kokalla Maïga a rapporté que le CNSP et le M5 ont acté qu’ils sont les deux principaux acteurs de la transition et du changement attendu par le peuple malien. Les deux ont, rappelle-t-il, en commun comme objectif de  » reconstruire le Mali en installant un véritable régime démocratique prenant en compte les questions fondamentales de la nation « .

Au moment où le CNSP travaille pour regrouper l’ensemble des forces vives de la nation afin de définir le format, la durée et les autres caractéristiques de la transition, le M5-RFP révèle qu’il dispose déjà d' » un document de refondation du Mali « . Lequel document sera dans les jours à venir soumis à l’appréciation du CNSP. Le comité stratégique à travers son président Choguel affirme avoir attiré l’attention du CNSP sur la nécessité d’être vigilant face à la confusion et à la pression internationale.

A ses dires, si la transition ne réussit pas, le M5-RFP et le CNSP seront pris pour responsables.  » Nous devons nous tenir la main pendant cette tempête afin d’arriver à bon port tout en restant ouvert à l’ensemble des forces politiques et sociales « , a indiqué l’ancien ministre devenu Opposant du régime IBK. A l’en croire, les deux entités «ont convenu de se retrouver prochainement pour poursuivre les échanges».  » En une prochaine fois, nous aurons une véritable séance de travail « , a promis Choguel Maïga en ajoutant que la primeur de leur document sur la transition sera accordée au CNSP.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant