mar. Nov 24th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Crise au sein de l’UNTM: Des syndicats affiliés à la plus grande centrale dénoncent la gestion de l’actuel Secrétaire général  

La crise qui couvait au sein de l’Union Nationale des travailleurs du Mali (UNTM) pour dénoncer la mauvaise gestion de l’actuel Secrétaire général, Yacouba Katilé, a éclaté, à nouveau, sous la férule de la coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature et des départements ministériels, qui a tenu, hier jeudi, une conférence de presse sur l’esplanade de la Bourse du travail.

Cet échange avec la presse a été perturbé par des jeu nes des quartiers avoisinants de la Bourse du travail. Le coordinateur des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature et des départements ministériels, Issa Synayoko a, néanmoins, accordé une interview à la presse pour l’éclairer sur la nature de cette crise.

Selon lui, l’objectif de cette rencontre était d’informer l’opinion que l’impunité est révolue au Mali.  » Après le départ du régime autocratique, oligarchique et corrompu [de IBK], le bureau actuel de l’UNTM est dépouillé de sa légalité et de sa légitimité « , a-t-il fulminé.

A l’entendre, la coordination reproche au Secrétaire général la corruption, et ses trahisons.  » Il a sacrifié l’avenir du peuple et des travailleurs du Mali à cause de ses engagements immoraux avec le régime déchu « , a-t-il fait savoir. Pour ce qui est de l’harmonisation des primes au niveau des finances – de la chaîne des dépenses -, la coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature et des départements ministériels, demande la relecture du décret qui alloue des primes au personnel de la direction générale du budget et de la direction nationale du contrôle financier, ainsi que la relecture du décret accordant des primes aux personnels du ministère de la Fonction publique.

 » Les autorités et les autres syndicats sont tous convaincus de l’injustice que nous subissons, mais simplement Yacouba Katilé a juré de bloquer les dossiers de la coordination et aussi l’application de l’article 39 des enseignants « , at-il souligné.

Il a, par ailleurs, révélé que l’actuel bureau exécutif est démis (sans d’autres explications) et que dans les prochains jours un collège transitoire sera mis en place. Il aura pour mission de démarcher toutes les autres organisations syndicales en vue de réaliser l’union sacrée autour de la centrale mère et d’organiser un forum pour débattre des vrais problèmes des travailleurs, de procéder au renouvellement des structures syndicales et du comité exécutif de la centrale.

Abdoul DEMBELE

Source : l’Indépendant