sam. Sep 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour une sortie de la crise socio-politique après « la démission d’IBK et de son régime »: Les concertations nationales sur la gestion de la transition annoncées pour les 5 et 6 septembre prochains

Le Comité National pour le Salut du Peuple organise  » au Centre International de Conférences de Bamako, les 5 et 6 septembre 2020, les journées de concertations nationales sur la gestion de la transition  » a annoncé la junte dans un communiqué rendu public hier. L’objectif de ces rencontres est de  » convenir de la feuille de route de la transition ; de définir son architecture, ses organes et de contribuer à l’élaboration de la Charte de transition « .

Le CNSP, qui avait intensifié les audiences et visites ces derniers jours, précise que les partis politiques, les organisations de la société civile, le M5- RFP, les groupes signataires de l’Accord d’Alger, les mouvements de l’inclusivité, les organisations syndicales, les associations et faitières de la presse prendront part auxdites concertations nationales.

Lesquelles seront placées sous la haute présidence du Colonel Assimi Goïta, président du CNSP.

Ce dernier, qui assure, depuis le 27 août dernier, les fonctions de Chef de l’Etat après la publication dans le journal officiel d’un Acte fondamental du CNSP et ses collaborateurs enverront à ces organisations et partis invités des termes de référence pour examen avant l’ouverture des travaux. Pour ne pas répéter les mêmes erreurs ayant conduit au report des premiers échanges (prévus le 29 août dernier et reportés sine die), le Comité a pris soin de recevoir au préalable le M5- RFP, qui avait refusé de répondre à la première convocation.

Il a également rencontré les partis d’EMP – ancienne majorité présidentielle- l’ADPMaliba, Yéléma et Miria. A l’issue de ces rencontres, Dr Bokari Tréta, président d’EPM et du RPM a affirmé l’adhésion de son regroupement et de son parti à la démarche du CNSP « en vue de réaliser une transition politique civile inclusive »

La junte, qui détient toujours plusieurs officiels en lieux  » sécurisés « , a aussi reçu les organisations représentant la diaspora, les regroupements religieux et confessionnels. Une source proche de l’imam Dicko a confié à L’Indépendant que le président du CNSP, Assimi Goïta et l’autorité morale du M5-RFP se sont également rencontrés. Sans donner plus de détails.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant