ven. Sep 18th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Intensification des opérations au centre du Pays: Les militaires à bord des dizaines de Kia aux trousses des groupes terroristes  

L’Armée malienne est engagée, depuis fin août et début septembre, dans une série d’opérations antiterroristes, principalement au Centre du pays.

Au cours de ces opérations, menées au Centre du pays, précisé ment dans les secteurs de Boulkessi, Douentza, des dizaines de terroristes ont été mis hors de combat et des équipements saisis. D’autres opérations, toujours en cours dans la région de Ségou, notamment dans les localités de N’Gomancoura, Diabaly, Bouka Wèrè, d’autres assaillants ont été neutralisés. Dans les environs de Nara et Guiré, au moins une vingtaine de terroristes ont été abattus.

Signalons qu’en plus de l’aviation mise à contribution, chaque fois qu’une attaque a été perpétrée, il est devenu une habitude, depuis plusieurs mois, de voir nos militaires se lancer dans une opération de contre-offensive à bord des dizaines de pick up Kia. C’est avec ce genre de véhicule sécurisé, sur lequel l’Armée malienne a jeté son dévolu, depuis son entrée en guerre contre les narcoterroristes, que, depuis environ dix ans, les FAMA opèrent au Centre et au Nord de notre pays.

Il nous revient que les KM 450, du parc automobile de l’Armée, ont même été réclamés par les militaires de terrain qui connaissent leurs performances techniques. Les FAMa se sont dotées des types KM 450 au coût de 59 millions de F CFA l’unité à travers le concessionnaire malien Wad-Motor.

Comparé à d’autres engins de même marque et modèle d’autres fabricants vendus à 150 et 200 millions de F CFA l’unité à l’armée. Cette remarquable différence de prix rend les Kia trois fois moins cher que les mêmes modèles utilisés sur les champs de guerre par nos forces armées. Selon des témoignages de militaires, ces engins se caractérisent par leur robustesse, leur adaptation aux climats désertiques, au transport des troupes avec 14 hommes à bord, leur autonomie en consommation de carburant avec deux réservoirs de plus de 100 litres chacun, pour un trajet de plus de 750 Km. Surtout qu’ils sont capables de prendre à bord deux fusils d’assaut de 14.5 pour traquer à de longues distances l’ennemi.

L’Armée, engagée dans une posture beaucoup plus offensive avec des courses-poursuites contre les groupes terroristes, semble avoir opté pour ce genre de pick up, capable de prendre le maximum de militaires. Il s’y ajoute que son autonomie de consommation de carburant, avec deux réservoirs, permet aux FAMa d’être pendant longtemps en mouvement sur une longue distance.

A. DIARRA

Source : l’Indépendant