jeu. Oct 22nd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Open sabre 2020 de la fédération malienne d’ESCRIM: Elever le niveau des athlètes en vue des qualificatifs  jeux Olympiques de Tokyo

L’édition 2020 de l’Open Sabre d’escrime a été disputée, samedi dernier, au Centre Olympafrica, à Banankabougou. Cette compétition, remportée par Mahamadou Samaké et Aïchata Dembélé, marque la reprise des activités de la Fédération Malienne d’Escrime. D’après le président du bureau fédéral, Wahabou Zoromé, elle sert également de tremplin pour la préparation des escrimeurs maliens en vue des prochains championnats d’Afrique, qualificatifs pour les jeux Olympiques de Tokyo.

Après un début de saison contrarié par la covid-19, la Fédération Malienne d’Escrime reprend ses activités. Elle a organisé, samedi dernier, au Centre Olympafrica Cheick Kouyaté de Banankabougou, l’Open Sabre 2020. La compétition a mis aux prises 24 escrimeurs, dont 12 Dames, venant de 5 clubs de Bamako. Après les combats éliminatoires, deux belles finales ont tenu l’assistance en haleine.

Chez les Dames, Aïchata Dembélé (club  »Palais des Sports ») a dicté sa loi à Diakassa Coulibaly (MIFA Escrime Club) par 15 touches à 11. Alors que du côté des Messieurs, Mahamadou Samaké s’est montré intraitable face à Abdoul Jafar Kané. Le sabreur du Club Olympa a battu le pensionnaire de Titan Club par 15 touches à 12.

Les combats se sont déroulés sous le regard vigilant du premier responsable de la Fédération, Wahabou Zoromé. Celui-ci s’est ensuite exprimé sur le niveau des athlètes.  » Nous rendons grâce à Dieu. Revenir à la compétition, après plusieurs mois de suspension pour cause de Covid-19, est une joie. Il faut aussi comprendre que les athlètes n’ont pas perdu leurs aptitudes. Cette compétition témoigne à suffisance de la vigueur qu’ils ont pu garder malgré la suspension des activités « , a-t-il déclaré. Il a aussi indiqué que la compétition sert de préparation pour les athlètes maliens pour les prochains championnats d’Afrique, qualificatifs pour les J.O.  » Cette année, nous avons une chance énorme pour participer aux Jeux Olympiques de Tokyo. Nous avons des athlètes qui sont en pole position de pouvoir valider leur ticket. Nous avons des sabreurs qui sont en Jambe. Certains épéistes sont aussi en préparation en France. Je pense que l’espoir est permis pour qu’ils fassent le nécessaire et hisser très haut le drapeau de l’Escrime malienne « , a-t-il soutenu.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source : l’Indépendant