lun. Oct 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Secteur de la transformation agroalimentaire: La problématique de la création d’un réseau d’affaires au cœur des échanges

Depuis plusieurs mois, le Mali fait face à une crise sanitaire et sociopolitique qui a durement affecté le secteur privé malien dont les entreprises de transformation agroalimentaire accompagnée par le Hub-IIT. La journée des adhérents, selon le directeur du centre du secteur privé, Baïdy Diakité, est une activité phare du Hub-IIT qui est organisée une à deux fois par an. Elle regroupe l’ensemble des chefs d’entreprises ayant payé leurs frais d’adhésion au Hub-IIT.

A en croire M. Diakité, cette journée constitue un espace d’échanges, de communication entre les entreprises elles-mêmes et avec d’autres acteurs. Toute chose qui favorise la création d’un lien de partenariat entre les adhérents, plus précisément les chefs d’entreprise. Cet espace d’échange et de partage offre également l’occasion à ces transformateurs de produits agroalimentaires de parler de plusieurs sujets, notamment ceux relatifs à la vie et à l’organisation d’un groupe habilité à défendre leurs intérêts. La présente édition a été marquée par différentes activités au nombre desquelles nous pouvons citer : l’animation d’un panel sur la politique de promotion des produits locaux, les conditions d’accès aux boutiques de distribution et la manifestation d’intérêt en faveur de la distribution des produits des adhérents du Hub-IIT.

Les autres temps forts, qui ont émaillé cette journée sont, entre autres : le rappel du rôle et de l’importance des adhérents, le rappel de l’offre de service, la sensibilisation à la cotisation, le recueil des avis et synthèse et la visite des produits exposés. Le Hub-IIT, faut-il le rappeler, est un service de proximité, qui propose des solutions technologiques adaptées aux besoins des micros, petites et moyennes entreprises agroalimentaires. C’est un réseau d’appui technologique présent au Mali, au Sénégal, au Burkina et au Tchad, soutenu par un réseau international d’experts, il facilité depuis 2013 au Mali l’accès aux informations technologiques du secteur de la transformation agroalimentaire. Ses cibles sont les micros, petites et moyennes entreprises et groupements formel ou informel de la transformation agroalimentaire (céréales, fruits et légumes, produits carnés et produits de la pêche, produits de cueillette, produits laitiers, sésame, etc).

Ramata S. Kéita

Source : l’Indépendant