lun. Oct 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Atelier de réflexion sur le rôle de la transition dans la refondation de l’Etat: La  » Plateforme du 10 juillet  » réaffirme son engagement aux côtés de l’imam Mahmoud Dicko

Le siège de l’ex-CRES de Badalabougou a servi de cadre, le jeudi 1er octobre, au lancement des travaux d’un atelier de la  » Plateforme du 10 juillet.  » Il s’agit pour les membres de cette organisation, créée à la faveur de la contestation populaire du 10 juillet dernier, d’échanger sur le rôle de la jeunesse et sur son implication dans la Transition. Cette activité, qui a également mobilisé des personnalités politiques et religieuses ainsi que des représentants des légitimités traditionnelles, était placée sous le parrainage de l’Imam Mahmoud Dicko.

L’ouverture des travaux a été suivie des échanges sur les objectifs du moment, à savoir la réforme de l’Etat, la paix et la cohésion sociale, ainsi que la lutte contre la mauvaise gouvernance et la délinquance financière, entre autres. Signalons que cette Plateforme a été mise sur pied en vue de fédérer les compétences de toutes les filles et de tous les fils du Mali autour de la cohésion, du développement et du rayonnement socio-culturel du pays. S’y ajoutent l’incitation et la mobilisation de toutes les personnes ressources au niveau national et de la diaspora malienne afin de les impliquer dans le développement du Mali, ainsi que dans la résolution des problèmes auxquels le pays est confronté. Elle vise aussi à promouvoir, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, tout partenariat destiné à appuyer les initiatives des autorités. De même qu’elle entend servir d’appui social et de conseil aux autorités pour lutter contre les maux qui minent le développement du pays (mauvaise gouvernance, corruption, délinquance sous toutes ses formes, terrorisme, injustice, favoritisme, entre autres aspects).

D’emblée, Taf Mohamed Ali Moustapha, le secrétaire général à la communication de la  » Plateforme du 10 juillet « , dira que les objectifs assignés par son organisation à cette Transition sont en cours de réalisation. Il a ajouté qu' » une feuille de route  » est mise en Une vue du présidium lors de l’atelier place au niveau des autorités religieuses et coutumières pour une plus grande implication des jeunes dans la lutte contre la mauvaise gouvernance au sein de cette Transition. C’est la raison pour laquelle l’Imam Mahmoud Dicko, le parrain dudit mouvement, s’est dit « heureux de cette prise de conscience de la jeunesse ». Il a aussi exprimé toute sa joie de hisser les objectifs de la plateforme du 10 juillet à la hauteur de ses ambitions. Pour lui, il est important que les fils et les filles du Mali se retrouvent autour d’un même idéal, qui est la préservation de la patrie. A cet égard, il a rappelé qu’au-delà des accords et des engagements auxquels le Mali a souscrits, il est important de souligner que c’est d’abord les intérêts des Maliens qu’il faut préserver. Rappelons que la  » Plateforme du 10 juillet  » a également participé au combat mené par le M5-RFP, qui a conduit au renversement de l’ancien président IBK par une junte militaire, le 18 août dernier.

Massiré DIOP & Hari Moussa MAÏGA

Source : l’Indépendant