sam. Oct 31st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Ministère de l’économie et des finances: Un banquier d’expérience doublé d’un financier aux commandes

Après plus de 32 ans d’expérience dans les domaines bancaire, financier et évaluation économique des sociétés d’Etat, Alousseini Sanou a été promu, le 5 octobre dernier, ministre de l’Economie et des finances. Jusque-là, Directeur financier et comptable de la BNDA, il succède ainsi à Abdoulaye Daffé à ce poste stratégique, avec comme mission de remettre l’économie malienne sur les rails, d’accroitre la mobilisation des recettes publiques et de renforcer la gestion saine et judicieuse des ressources de l’Etat.

Le nouveau ministre de l’Economie et des finances a assumé diverses fonctions, notamment au niveau de la Banque Nationale pour le Développement Agricole (BNDA), dont il est le Directeur Financier et Comptable. Il avait assumé déjà l’intérim du PDG et du DG au sein de la même banque, entre 2017 et 2019.

Son parcours au sein de la BNDA, l’une des banques les plus solides du pays et la principale en terme de financement de l’Agriculture, lui avait permis d’être, auparavant, chef de service trésorerie et opérations internationales. Contrôleur de gestion, il a assumé aussi les charges de chef des opérations à la CIFBail à Abidjan et d’expert assistant chargé de l’évaluation de l’Union Laitière de Bamako et de l’Organisation de l’aménagement de la production forestière (OAPF) dans le cadre du programme d’ajustement structurel renforcé de la Banque mondiale pour le Mali.

Au sein de la banque verte, le nouveau locataire de l’Hôtel des finances a porté le chapeau de président du Groupe projet Bâle II et III et du Plan comptable bancaire révisé. Président de la Commission fiscale de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF), M. Alousseini Sanou a été administrateur à la SGI-Mali et à la BMS-SA.

Détenteur d’une maîtrise en sciences économiques de l’ENA du Mali, après son BAC au Lycée Technique de Bamako, M. Sanou a suivi plusieurs stages professionnels en France, en Allemagne, en Belgique, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana et en Afrique du Sud.

Le nouveau patron de l’Hôtel des finances dispose d’une compétence avérée en contrôle de gestion, comptabilité et fiscalité, gestion et analyse financière, trésorerie, marché financier, gestion opérationnelle et management de groupe de travail, gestion administrative et bureautique. Il a également des atouts en négociation de contrats et de conventions auprès des partenaires et bailleurs de fonds, d’analyse économique, de viabilité et de rentabilité opérationnelle.

Ces connaissances, il devra les mettre au service du pays durant cette transition de 18 mois afin de relancer l’économie malienne.

Youssouf CAMARA

Source : l’Indépendant