sam. Déc 5th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Abdoulaye Camara dit  »Féla » condamné à 5 ans d’emprisonnement, Karim Konaté dit  »Kry »  à 20 ans de réclusion criminelle par contumace 

Bourama Mallé à trois ans et Sira Kéita dite  »Touffi » à 2 ans de prison

La Cour d’assises de Bamako a condamné, hier, mercredi 7 octobre, les 4 jeunes susnommés pour  » association de malfaiteurs, trafic d’armes et de munitions de guerre, falsification, émission et utilisation de signes monétaires « .

Courant octobre 2018, la Brigade territoriale de la Gendarmerie du cercle de Kolokani a reçu des informations selon lesquelles Abdoulaye Camara dit  »Féla » est impliqué dans un trafic d’armes et de munitions de guerre. C’est ainsi qu’une enquête, bien menée, permettra de mettre le grappin sur Abdoulaye Camara, qui avait trouvé refuge chez un ami au 3è quartier de Kolokani. Interpellé, il reconnaîtra les faits de trafic portant sur les armes. Mais, en précisant qu’il avait plutôt servi d’intermédiaire entre Djibril Omonoguey et ses comparses, et au cours de son entremise, il avait réussi à faire livrer au moins quatre armes de type AK-47, dont deux lui ont été remises par Bourama Mallé, et les deux autres par Karim Konaté dit  »Kri » et Cheick Haïdara.

Selon Abdoulaye Camara, il a rencontré ces derniers dans un cabaret par l’entremise de Sira Kéita dite  »Touffi ». Une perquisition effectuée au domicile d’Abdoulaye Camara, sis à Seydoubougou, en Commune I du district de Bamako permettra aux forces de l’ordre de saisir plusieurs actes et écrits contrefaits comprenant également de faux billets de banque.

La Brigade territoriale de la gendarmerie de Kolokani, au terme de son enquête fera inculper Abdoulaye Camara dit féla, Karim Konaté dit Kri, Sira Kéita dit Touffi et Bourama Mallé pour  » association de malfaiteurs, trafic d’arme et de munitions de guerre, falsification, émission et utilisation de signes monétaires ».

A la barre, les accusés ont reconnu les faits à eux reprochés tant à l’enquête préliminaire que devant les jurés.

Pour les avocats de la défense, l’infraction d’  » association de malfaiteurs «  n’est pas constituée dans le dossier, alors que pour le parquet, les faits sont constants. Il demandera en conséquence de retenir les accusés dans les liens de prévention.

A l’issue de l’audience, la Cour condamnera Abdoulaye Camara dit  »Féla » à 5 ans d’emprisonnement, Bourama Mallé à trois ans et Sira Kéita dite  »Touffi » à 2 ans de prison. Quant à Karim Konaté dit ‘‘Kry », il a pris 20 ans de réclusion criminelle par contumace.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant