lun. Oct 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Suite à une vidéo malveillante contre les Fama sur les réseaux sociaux: La DIRPA dénonce «une propagande des auteurs contre une montée en puissance de l’armée malienne »  

Depuis plusieurs jours, une vidéo, montée avec des vieilles images, circule sur les réseaux sociaux, montrant des soldats subissant des traitements inhumains, dégradants et contraires aux lois et principes de la guerre. Face à cette situation, la Direction de l’Information des Relations Publiques de l’Armée (DIRPA) a animé, le vendredi 9 octobre, un point de presse pour réaffirmer le professionnalisme des FAMa et inviter les médias «à ne pas relayer de telles vidéos et informations».

D’entrée, le directeur de la DIRPA, Colonel major Diarran Koné a souligné que ces images visent à provoquer les FAMa et à leur tendre le piège d’une éventuelle vengeance. « Les FAMa ne céderont pas. Une seule certitude, la traque des terroristes continue « , a-til souligné.

Il a précisé que la vidéo a été montée avec des vieilles images de l’attaque de Bouka Wère dans la zone de Diabaly.  » Elles sont réutilisées aux fins de propagande par les terroristes ou leurs suppôts, lesquels savent, pertinemment, que les FAMa ont depuis repris l’offensive avec beaucoup de succès dans ces zones « .

A l’entendre, ceux qui sont derrière cet acte sont des ennemis du Mali, ne veulent pas un retour de la paix et vivent de ce conflit entre Maliens.  » Leur objectif est de saper le moral des troupes et de créer le doute et la panique chez les populations. Chaque fois que le pays avance vers la paix, ces manœuvres reprennent avec beaucoup de subtilité, d’intensité et de haine « , a-t-il fulminé.

Se référant à la Conventions de Genève portant sur le concept de traitement humain, applicable aux conflits armés non internationaux, Diarran Koné dira que les auteurs de la vidéo ont la volonté d’incriminer une ethnie donnée en espérant pousser les autres contres elles. « Les FAMa l’ont bien compris et ne se laisseront pas piéger », a-t-il soutenu. Et de poursuivre  » les FAMa restent respectueuses des Droits humains et comprennent les visées malveillantes et subversives derrière cette propagande avec les seuls objectifs de les pousser à des actes de représailles contraires à l’éthique et à la morale « .

Ainsi, il a appelé la presse nationale et les organisations faîtières à les aider à lutter contre ces pratiques qui mettent en cause la cohésion sociale et sapent le moral de l’armée. « Malgré les difficultés et les contraintes, les militaires maliens se battent farouchement au quotidien pour protéger le pays et la population « , a-t-il conclu.

Abdoul DEMBELE

Source : l’Indépendant