ven. Nov 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Après son agression par des jeunes le week-dernier: Issa Kaou N’Djim réaffirme sa décision d’interdire le siège de la CMAS au M5-RFP

Le coordinateur de la CMAS, Issa Kaou N’Djim a été agressé le samedi 10 octobre dernier par des jeunes du M5-RFP dont il était l’une des figures emblématiques. Cette agression, qui intervient après l’annonce de Issa Kaou N’Djim d’interdire le siège de la CMAS au mouvement contestataire, entérine le divorce entre lui et le M5-RFP.

La Coalition, qui a pris le nom de M5-RFP à la suite du grand rassemblement anti-IBK du 5 juin, fait, à ce jour, face à un double malentendu. Alors qu’elle cherche à dissiper celui avec le CNSP, voire les autorités de la Transition, le Mouvement enregistre un second malentendu, car Issa Kaou N’Djim, coordinateur d’une de ses principales composantes, interdit son siège au comité stratégique du mouvement.

La position actuelle de N’Djim, qui est aussi porte-parole de l’imam Mahmoud Dicko (tête de proue de la contestation), est en déphasage avec celle des leaders de la contestation.  » Le M5 est mort de sa belle mort « , avait déclaré Issa Kaou N’Djim lors des concertations nationales sur la gestion de la transition. Cette figure, qui a donné le 10 juillet dernier l’ordre aux manifestants d’occuper l’ORTM, l’Assemblée nationale et la Primature, a approuvé les résolutions desdites assises, tandis que ses compagnons de lutte les ont rejetées.

Il a pu échapper le 10 septembre dernier à une tentative d’agression des jeunes du M5, remontés contre lui. Tel n’a pas été le cas samedi 10 octobre.  » J’ai été agressé par des jeunes du M5-RFP. Ils montrent leur vraie nature « , a affirmé Issa Kaou N’Djim, qui maintient sa décision d’interdire le siège de la CMAS (sis à Magnambou gou) au M5-RFP.

Selon ses explications, il a été pris à partie, de même que son garde du corps, par des jeunes. Même s’ils n’ont pas porté atteinte à son intégrité physique, son boubou a été sérieusement laminé par ses agresseurs.

Cette agression entérine le retrait de  Issa Kaou N’Djim, voire de son regroupement du M5- RFP, même si ses militants sont majoritairement contre cette décision.  » Nous avons tenu récemment une réunion au cours de laquelle la majorité des membres a demandé au Coordinateur [Issa Kaou N’Djim] de se ressaisir « , a confié hier à L’Indépendant l’un des membres de la CMAS. Celuici, qui requiert l’anonymat, a rajouté que l’imam Mahmoud Dicko se prononcera sur le sujet une fois qu’il reviendra de son voyage à l’intérieur du pays.

En attendant cette sortie médiatique de son mentor et l’autorité morale du M5-RFP, Issa Kaou N’Djim a réaffirmé hier à L’Indépendant sa décision d’interdire le siège de la CMAS aux responsables du Mouvement pour la tenue des réunions, conférences ou assemblée générale.  » Le M5 n’est plus mon problème. Pour moi, ce n’est pas une structure de contestation ou d’opposition. Le combat est terminé. C’est pourquoi je leur ai demandé de libérer la CMAS. S’il y a quelques politiciens qui pensent que le M5 est pour eux, qu’ils l’amènent dans leur siège « , nous a-t-il indiqué.

L’Assemblée générale du M5, prévue pour le samedi 10 octobre, a été, en outre, annulée en raison de la libération de Soumaïla Cissé. Lequel est le véritable président du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), l’une des trois coalitions initiatrice de la mobilisation anti-IBK. L’arrivée de l’exchef de file de l’Opposition mettrait-elle fin au M5 ou donnerait elle au Mouvement une nouvelle orientation ? Les jours à venir nous édifieront.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant