ven. Nov 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Jugé pour  » pédophilie  » sur ses filles : Kalifa Coulibaly recouvre la liberté

La Cour d’assises de Bamako a tranché, hier mercredi 14 octobre, l’affaire ministère public contre Kalifa Coulibaly, jugé pour  » pédophilie  » sur sa progéniture, courant 2016, dans le cercle de Tominian. Cet homme, âgé de 41 ans, a été acquitté après les débats dans la salle l’audience N°1 de la Cour d’Appel de Bamako.

Selon les informations de l’arrêt de renvoi de l’affaire devant la Cour d’assises, c’est, courant 2016, à Kokokouan, situé dans la commune rurale de Koula, cercle de Tominian, que Kalifa Coulibaly passera à plusieurs reprises la nuit dans la chambre de ses filles. Il s’agit de Youandi et Hairi Coulibaly.

Ainsi, il les obligeait à le suivre dans sa chambre dans le dessin d’entretenir des rapports intimes avec elles. Par la suite, Youandi reçut des conseils du frère de Kalifa, un certain Niachian, qui informera plus tard le grand-père maternel des filles, avant de dénoncer son frère Kalifa à la Gendarmerie.

A la barre, l’accusé soulignera qu’il ne reconnaît pas les faits à lui reprochés. Avant de dire comment un chef de famille peut coucher avec sa fille,  » J’ai dormi avec mes filles. Mais, rien ne s’est passé. Je ne m’entends pas avec mon frère pour un problème de champ. C’est lui qui a fomenté tout ce complot contre moi « . A la question de la cour lui demandant comment il a pu passer 4 ans en prison pour des faits dont il est innocent, il insistera sur le complot fomenté contre lui par son frère.

Pour la partie civile, le grand-père des filles dira que Kalifa Coulibaly est son ex-gendre, «  je ne peux pas confirmer les faits « , a-t-il dit.

Dans son réquisitoire, le parquet arguera qu’il ne peut pas dire exactement ce qui s’est passé. L’accusé a été dénoncé par son frère et il n’a pas été entendu. En plus, son frère n’est pas présent ici à la barre pour témoigner contre lui,  » Ne le retenez pas  »

Pour l’avocat de la défense, Abdoulaye Haïdara, le dossier est vide.  » Depuis l’instruction et jusqu’ici, mon client n’a cessé de clamer son innocence, rien ne va dans ce dossier. La vérité dans ce dossier est qu’il y avait un problème de champ entre mon client et son frère. Il faudrait être un animal pour pouvoir commettre cet acte. Un dossier de pédophilie en l’absence des pièces capitales.  Pas de certificat médical, pas d’acte de naissance, pas de témoin. Je plaide non-coupable et demande l’acquittement de mon client« , a conclu l’avocat.

La Cour dans sa sagacité a reconnu non coupable Kalifa Coulibaly des faits  » d’attentat à la pudeur « . Ainsi, il a été purement et simplement acquitté par les jurés grâce au conseil de Me Abdoulaye Haïdara.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant