mar. Déc 1st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Mise en place de l’exécutif de la transition: La CMAS entérine son retrait du M5-RFP et apporte son soutien aux nouvelles autorités

La Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’imam Dicko (CMAS) a animé, samedi 17 octobre dernier, une conférence de presse à son siège sis à Magnambougou. L’occasion pour ce regroupement de réitérer son soutien aux autorités de la transition, prenant ainsi ses distances avec le M5-RFP.

‘’ Je respecte le combat du M5-RFP, sans polémique.’’

Le reste…Je prends du recul sans polémique. Je suis coordinateur de la CMAS. Je m’en tiens à cela « , a déclaré, le samedi 17 octobre, face à la presse Issa Kaou N’Djim. Cette déclaration entérine le retrait de la CMAS du M5-RFP, coalition qui a été l’un des principaux acteurs de la chute du régime IBK.

Issa Kaou N’Djim, qui a été agressé le 10 octobre dernier par des jeunes du M5 pour ses prises de position, a précisé que la  » vision  » et  » les positionnements  » du M5 sont derrière lui et son regroupement. Ce qui justifie son absence lors des réunions et rencontres du comité stratégique du Mouvement du 5 juin, qui a rencontré vendredi 16 octobre l’ex-Chef de file de l’Opposition Soumaïla Cissé. Cette première rencontre a permis aux leaders du M5- RFP de faire le point de la lutte anti-IBK à l’ex-otage libéré le 8 octobre dernier

La CMAS, qui a formé avec le FSD et EMK la Troïka puis le M5-RFP, apporte, par ailleurs,  » son soutien à la transition sans ambiguïté « . Le but de sa sortie médiatique était d’affirmer ce soutien dans la mise en œuvre de la Charte de la transition issue des concertations nationales.

Cette coordination, qui a l’un de ses membres – Mohamed Salia Touré- dans le nouveau gouvernement, voit cette transition comme une opportunité de refonder l’Etat, d’améliorer la gouvernance et le système éducatif et de santé et de renforcer les forces de Défense et de Sécurité. Elle exige avec insistance que justice soit rendue aux victimes des crimes commis les 10,11 et 12 juillet. La CMAS souhaite, en tant qu’entité, participer au Conseil National de la Transition, qui sera mise en place. Elle condamne  » fermement et énergiquement les allégations calomnieuses  » dont fait l’objet son parrain l’imam Dicko. Ce dernier a regagné Bamako le week-end passé après un déplacement à l’intérieur du pays. L’autorité morale du M5, qui a reçu hier dimanche la visite de Soumaïla Cissé, doit, dans les prochains jours, prendre la parole pour  » clarifier sa position « . Toutefois, signalons que la décision de Issa Kaou N’Djim de retirer la CMAS du M5-RFP n’est pas partagée par tous ses membres.

L’imam Oumarou Diarra, l’un de ses membres influents, et Ahmadou N’Douga Maïga (son chargé de communication) continuent de siéger aux réunions du comité stratégique du M5. Ceux-ci étaient, d’ailleurs, absents à la conférence organisée par Issa Kaou N’Djim, qui avait à ses côtés le ministre Mohamed Salia Touré, la présidente des femmes et les présidents de plusieurs sections de la CMAS.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant