sam. Nov 28th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour ‘’conquérir et exercer démocratiquement le pouvoir’’: L’IRMA peut compter sur le soutien des chefs coutumiers de Bamako

La coordination des chefs de quartiers ainsi que les familles fondatrices de Bamako vont apporter leur soutien à l’Initiative pour la Refondation du Mali (IRMA). Elles l’ont fait savoir, récemment, au cours d’échanges avec des membres de la jeune formation politique.

Pour l’atteinte de son objectif de  » conquérir et d’exercer démocratiquement le pouvoir « , l’Initiative pour la Refondation du Mali (IRMA) peut compter sur l’accompagnement des chefs coutumiers de la capitale.

En effet, une délégation de la jeune formation politique, conduite par son président Cheick Sidy Mohamed Touré, a rencontré la coordination des chefs de quartiers de Bamako, samedi dernier, à Medina Coura. En plus du coordinateur général, non moins chef de quartier de Médina Coura, Bamoussa Touré, les coordinateurs des chefs de quartiers des communes I, IV, V et VI étaient présents. S’exprimant devant eux, le patron de l’IRMA, Cheick Sidy Mohamed Touré a exposé les ambitions de son parti et solliciter leur accompagnement. En retour, les sages se sont réjouis de cette démarche avant de laisser entendre  » qu’il est de leur devoir de soutenir la vision de ce parti : la refondation « . Ils ont ainsi formulé des bénédictions et assuré leur soutien indéfectible aux membres de l’IRMA.

Fortifier les ambitions

Juste après la coordination, les chefs de quartiers de la commune II ont aussi reçu la délégation de l’IRMA. Pour eux, la création de ce parti par Cheick Sidy Mohamed Touré (fils de Bamoussa Touré) les engage tous.  » Sidy vient de nous mettre la corde au cou. En créant ce parti, il nous engage aussi. Nous ne pouvons pas abandonner notre fils pour soutenir quelqu’un d’autre « , a indiqué le chef de quartier de Quimzambougou, Boua Simpara. Puis de saluer l’initiative.  » Le Mali est à terre et il faut revenir sur les fondamentaux pour le relever. Cette refondation est un défi. Il ne faut pas conquérir le pouvoir et faire ce qu’on a vécu récemment. Un parti politique ce n’est pas le président seul. Vous avez commencé ensemble, faites en sorte de terminer ensemble. Le problème du Mali c’est la trahison. Restez soudés, unis et ambitieux. Vous avez obligation de fortifier vos ambitions et dire non au découragement « , a-t-il conseillé. Avant d’affirmer que l’accompagnement des chefs de quartiers de la commune II ne leur fera pas défaut. Abondant dans le même sens, le chef de quartier du Sans-fil, Souleymane Coulibaly a demandé aux membres de l’IRMA d’aller, dès maintenant, à la conquête des 13 quartiers de la commune II qui, selon lui, servira de base solide pour implanter le parti dans les autres quartiers de la capitale.

Faire la politique dans la sincérité

Notons qu’auparavant, la délégation de l’IRMA a rendu une visite de courtoisie aux familles fondatrices de Bamako : les Niaré de Niaréla, les Touré de Bagadadji et les Touré de Dravéla. Les patriarches de ces trois familles ont aussi salué l’initiative tout en prodiguant des conseils. Ils ont notamment exhorté les membres de l’IRMA à redoubler d’efforts, car estimant qu’il est temps que  » la politique se fasse dans la sincérité et non dans la démagogie « . Assurant leur accompagnement, ils ont également fait des témoignages louables sur Bamoussa Touré, père du président de l’IRMA. Rappelons que l’IRMA est le dernier-né dans la sphère politique malienne. Elle a vu le jour suivant le récépissé n°0006/MTDDGT du 27 juillet 2020. Son siège est à l’Hippodrome, en Commune II du District de Bamako.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source : l’Indépendant