lun. Nov 30th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Affaire Sidiki Diabaté: Pour  » outrage aux magistrats « , l’humoriste Youssouf Kéita dit  » Petit Guimba  » placé sous mandat de dépôt

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le comédien Youssouf Kéita alias  » Petit Guimba  » s’en prend à la justice malienne en lui intimant de mettre l’artiste Sidiki Diabaté à la disposition d’un médecin pour traitement de sa maladie. A cause de cette sortie  par laquelle il a proféré des propos discourtois contre les juges en charge du dossier, il a été placé sous mandat de dépôt pour « outrage aux magistrats, atteinte au crédit de l’Etat, menace ».

Dans la vidéo concernée le comédien en substance qu’  » aucun être, né au Mali ne peut me  faire peur, ni un juge, ni le procureur ni la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako. J’ai déjà séjourné dans la prison avant Sidiki Diabaté. Les autorités maliennes, vous me décevez, je jure. Il n’y a pas de justice au Mali. Sidiki est malade, faites-le sortir pour qu’il aille se soigner. Si, d’ici lundi, nous apprenons que Sidiki n’a pas reçu de soins, soyez prêts à en assumer les conséquences. Je suis prêt à mourir pour Sidiki Diabaté « .

C’est à la suite de cette vidéo diffusée sur les réseaux sociaux que l’humoriste a été interpellé par la Brigade de la gendarmerie du Camp I. Il a été ensuite entendu par le procureur du tribunal de grande instance de la Commune V, qui l’a placé sous mandat de dépôt.

 »Petit Guimba » séjourne depuis à la Maison centrale de Bamako-Coura où il est incarcéré  pour la seconde fois. Il retrouve ainsi son ami Sidiki Diabaté qui y est enfermé depuis le 24 septembre dernier pour  » coups et blessures volontaires et détention de chanvre « . Ces charges ont été retenues contre l’artiste dans une affaire l’opposant à son ex-compagne Mama Sow dite  » Mamacita « .

A la suite de la même affaire, l’animateur Adama Diarra dit  »Vieux Blen’‘ a été également placé sous mandat suite à ses prises de position contre les juges. Un autre animateur, Seydou Traoré, a été convoqué dans la même affaire même s’il n’a pas encore répondu à la convocation de la BIJ.

Face à cette cascade d’interpellations liées à cette affaire le concernant, la Cellule de Communication de Sidiki Diabaté a, dans un communiqué, en date d’hier 4 novembre, demandé à tous  » les fans de l’artiste de faire preuve d’indulgence, de sérénité et de garder leur calme « . Avant d’ajouter :  » Nous croyons en la justice. Restons derrière la procédure judiciaire comme le souhaite l’artiste lui-même. Nous sollicitons sa mise en liberté « .

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant