ven. Déc 4th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Jugé pour  » incendie volontaire  » : Bourama Coulibaly acquitté par la Cour

La Cour d’assises de Bamako a acquitté Bourama Coulibaly, un cultivateur âgé de 45 ans, accusé d' »incendie volontaire  » du champ de Yacouba Coulibaly, courant 2018, à Woula, dans le cercle de Koutiala.

Il ressort de l’arrêt de renvoi qu’à la fin de l’hivernage, comme tous les autres cultivateurs de la zone de Woula, Yacouba Dembélé a procédé à la récolte de son riz et puis a entassé des tiges en plusieurs tas pour le séchage en attendant le battage. Quelques jours après la récolte, il a mis en demeure Bourama Coulibaly de surveiller ses animaux qui paissaient autour de son champ.

C’est par la suite que le propriétaire du champ fut informé par son frère que sa récolte avait pris feu. Yacouba Dembélé accusera ainsi Bourama Coulibaly d’être à l’origine de cet incendie. Par la suite, ce dernier sera interpellé par la Brigade territoriale de la gendarmerie de Koutiala. Après une enquête préliminaire, le parquet du tribunal de grande instance de Koutiala requérait l’ouverture d’une information judiciaire contre le susnommé Bourama Coulibaly pour les faits d' »incendie volontaire » suivant l’article 305 du Code Pénal.

A la barre, l’accusé a nié les faits à lui reprochés tant à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur. Il expliquera qu’il n’a jamais mis de feu à la récolte de Yacouba Dembélé.

Pour la partie civile, il soutiendra que l’accusé est le seul responsable de l’incendie survenu, parce que ayant déjà fait l’aveu à ses propres frères d’être à l’origine du drame survenu dans le champ de Yacouba Dembélé.

Pour l’avocat, le dossier a été bâclé depuis l’instruction et le parquet veut faire porter le chapeau à son client Bourama Coulibaly. Il rappellera à la Cour que ladite affaire repose sur des hypothèses : «  Tout repose sur les déclarations d’un seul type. On est en matière pénale, l’aveu n’est pas le roi des faits. Quand on estime que le champ a été incendié, je me pose la question, pour quel intérêt l’accusé aurait mis le feu au champ ? « .

Aux bénéfices de ces observations, il a demandé à la Cour de déclarer l’accusé non coupable des faits qui lui sont reprochés.

A l’issue de l’audience, la Cour a acquitté l’accusé Yacouba Coulibaly des faits d' »incendie volontaire « . Avant d’ordonner sa libération.

O. B

Source: l’Indépendant