ven. Nov 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

En prélude au forum de Bamako, prévu en février prochain: Moctar Ouane a reçu le président de FFB, Abdoullah Coulibaly, qui promet «d’accompagner la Transition »

Le Premier ministre Moctar Ouane a rencontré, mardi 3 novembre dernier, Abdoullah Coulibaly, le président de la Fondation Forum de Bamako (FFB), accompagné de Fad Seydou et Moussa Sidibé. Cette première rencontre a été une occasion pour le Chef du gouvernement d’exprimer son souhait d’accompagner le prochain Forum de Bamako, prévu pour le mois de février 2021.

La 21è édition du Forum annuel de Bamako approche à grands pas. Sa commission d’organisation s’attèle déjà à l’élaboration des Termes de Référence (TDR) et les rencontres préparatoires ont débuté. Aboullah Coulibaly, président de la Fondation en charge de l’organisation dudit Forum, a été, à cet égard, reçu mardi dernier par le Premier ministre Moctar Ouane.

Le Chef du gouvernement, qui a salué les précédentes contributions du Forum de Bamako, s’est dit disposé à collaborer avec le Fondation Forum de Bamako dans la cadre de l’organisation de la prochaine édition. Il a, à cet effet, désigné son Conseiller diplomatique comme le point focal au sein de son cabinet, entre la Primature et la Fondation.

Le Chef du gouvernement, dont le cabinet travaille à l’élaboration d’un plan d’action, a sollicité l’accompagnement de la Fondation et du Groupe VIP Afrique. Lequel groupe a, selon Abdoullah Coulibaly,  » au moins cinq de ses membres dans le gouvernement de Transition « , mis en place le 5 octobre dernier. Le Premier ministre  » envisage l’implication de ces deux structures dans l’élaboration du plan d’actions gouvernemental « . Pour sa part, Abdoullah Coulibaly, après avoir félicité Moctar Ouane pour sa nomination au poste de Premier ministre, l' » a rassuré de la disponibilité du groupe VIP Africa et de la Fondation Forum de Bamako à accompagner le gouvernement dans sa noble et exaltante mission « . Ces entités ont ainsi décidé d’apporter leur expertise sur les problématiques, qui sont au centre des priorités des ministres. La 21 édition du Forum de Bamako, prévue du 18 au 21 Février 2021, pourrait servir de cadre de synthèse et de restitution des réflexions et travaux du Forum. Ses recommandations seront contenues dans un document-d’aide à la décision, qui sera remis au président de la Transition et à plusieurs organisations internationales.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant