mar. Déc 1st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Championnat national de Basket-ball: L’AS Police sacrée championne du Mali en Dames et Messieurs

Les policiers ont réalisé le doublé en remportant le Championnat national de Basketball chez les Messieurs et chez les Dames. En Messieurs, l’équipe des Policiers a conservé son titre devant l’Attar club de Kidal tandis que les Dames, elles, ont détrôné le Djoliba AC.

Le championnat national 2019-2020 a connu son épilogue, weekend dernier, à l’issue de la quatrième journée du Play-off chez les Hommes et la cinquième journée chez les Dames, au Palais des Sports Salamatou Maïga.

Après deux victoires consécutives, l’AS Police Dames s’est fait peur en perdant, les matches trois et quatre. Lors de l’ultime journée, jouée le samedi 7 novembre, les Policières se sont imposées dans un match très fermé contre le Djoliba AC (48-37). Ainsi, elles détrônent aussi leurs rivales.

Auparavant, le Champion en titre du tableau masculin, l’AS Police a conservé son titre lors de la quatrième journée du Play-off. En effet, après avoir remporté les deux premières rencontres, les Policiers ont été battus lors du troisième acte par l’Attar Club de Kidal. Lors du match quatre, disputé vendredi dernier, ils sont venus à bout de l’équipe Kidaloise. Avec trois victoires sur cinq, les policiers ont conservé leur titre de Champion.

Le président de la Fédération Malienne de Basket-ball, Harouna B. Maïga a souligné que cette saison a été particulière à cause de la crise sanitaire.  » Je félicite l’ensemble de mes collaborateurs pour l’effort qu’ils ont fourni après l’interruption du Championnat « , at-il déclaré.

Parlant de la nouvelle formule du Championnat, il dira que l’objectif est de mettre en jambe les clubs maliens pour les échéances continentales et d’attirer d’autres joueurs à venir jouer dans notre championnat.  » Nous voulons que nos équipes puissent monnayer leur talent sur le continent pour avoir une équipe nationale solide et que notre championnat devienne une référence « , a-t-il indiqué.

Abdoul DEMBELE

Source : l’Indépendant