mar. Déc 1st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Troisième journée des éliminatoires de la CAN  2022: Le Mali et la Guinée font toujours la course en tête dans le groupe A

Pour le compte de la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2022, l’Equipe nationale du Mali s’est difficilement imposée, vendredi, devant la Namibie (1-0). C’était au Stade du 26 Mars de Bamako, presque vide en raison des mesures sanitaires liées à la Covid-19. Cette victoire étriquée, mais précieuse, permet aux Aigles du Mali d’engranger sept points et de rejoindre la Guinée en tête du groupe A.

La troisième journée des éliminatoires de la CAN 2022 a livré son verdict, le weekend dernier. A cette occasion, l’équipe nationale du Mali a assuré l’essentiel en arrachant une victoire précieuse face à la Namibie (1-0).

L’unique but de la partie, jouée à huit clos au Stade du 26 Mars de Bamako, a été marqué par El Bilal Touré. Le jeune attaquant de Reims a transformé un penalty (33e) suite à une faute commise sur Moussa Doumbia. Il faut noter que c’est la deuxième réalisation en deux matches pour l’ancien pensionnaire de l’AFE avec les Aigles du Mali.

En outre, il convient de souligner que les hommes du coach Mohamed Magassouba n’ont pas été convaincants lors de cette rencontre. Affichant des signes de fébrilité dans plusieurs compartiments du jeu, ils ont tremblé jusqu’au bout. Toutefois, ils ont pu assurer les trois points.

Avec cette courte victoire, les Aigles du Mali rejoignent donc en tête de la poule A le Syli National de la Guinée, qui avait dominé le Tchad (1-0), mercredi 11 novembre. Les deux pays pointent chacun sept points au compteur.

Les rencontres de la quatrième journée ont démarré, hier dimanche. Au moment où nous mettions sous presse, la Guinée était aux prises avec le Tchad. En ce qui concerne les Aigles du Mali, ils se déplacent à Windhoek pour défier les Warriors, demain mardi, à partir de 19 GMT.

Pour le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers, il s’agira de tenir bon et de rehausser leur niveau de jeu face à des Warriors très percutants (3 points), qui vont tenter de se relancer.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source : l’Indépendant