mer. Nov 25th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Cortège funèbre hier de la dépouille de l’ex-président de la république: Les Bamakois en chœur :  » Merci ATT ! Que votre âme repose en paix.

Des milliers de Bamakois sont sortis, hier lundi 16 novembre, pour prendre part au cortège funèbre organisé par la Grande chancellerie des Ordres nationaux du Mali. Encadré par les forces de sécurité, le cortège, précédé par des amis et des membres de l’ex-Mouvement citoyen et du parti PDES, a drainé une foule composée de personnes de tous âges et de toutes catégories. Ils ne cessaient de scander  » Merci ATT ! Que Dieu t’accueille au paradis. Amen  »

Hier matin, à 9 heures déjà, Seydou Coulibaly, un étudiant à l’Université du Mali avait pris place sur le Boulevard de l’Indépendance à la hauteur du Centre de Santé de Référence de la Commune III. Il tenait une pancarte sur laquelle on pouvait lire  » Merci ATT « . « J’étais encore jeune quand il était président, mais je sais tout ce qu’il a fait pour ce pays. Nos parents nous ont raconté. Et aujourd’hui, nous pouvons constater de nous-mêmes. C’est pourquoi, j’ai décidé d’être là avec ma pancarte pour dire Merci ATT « , a déclaré l’étudiant. A ses côtés, d’autres jeunes, qui attendaient impatiemment l’arrivée du cortège funèbre. Non loin de-là, à l’alignement de la Bourse du travail, une dizaine de femmes, toutes habillées de noir, ne cachaient pas leur tristesse à la suite du décès du président ATT. Elles étaient là, comme de nombreux Bamakois, pour rendre un dernier hommage à celui qui a dirigé le Mali à deux reprises et qui a laissé de très bons souvenirs à travers les œuvres gigantesques qu’il a réalisées pour le développement socio-économique du pays. Aux environs de 9 h 40mn, le cortège funèbre fera son arrivée au niveau du Monument de l’Indépendance, en provenance de l’Institut Marchoux. Il contournera le monument pour prendre le Boulevard. Au-devant du cortège, des enfants, avec des banderoles, scandaient «ATT». D’autres récitaient  » lahila hilala lahila hilala ! »

Nouhoum Togo, ancien leader estudiantin, membre de l’exMouvement citoyen et du parti PDES, très proche d’ATT, était devant, avec d’autres camarades. Il n’a pas manqué de rappeler les grandes réalisations du président défunt.

Le cercueil de l’illustre disparu, couvert du drapeau national, était juché sur une Jeep de l’Armée encadrée par des Officiers sur les deux côtés. Lentement, le cortège a parcouru toute la longueur du boulevard, passant sous l’échangeur au niveau de Magic Ciné (ex-Babemba) pour remonter l’autre parcours du même Boulevard. Tout au long de ce trajet, la foule à pied accompagnait le cortège. Chacun y allant de ses éloges et de ses vœux. De nombreuses femmes n’ont pas pu contenir leurs larmes au passage de la dépouille.  » Je suis venue pour dire Merci à ATT pour tout ce qu’il a fait pour le pays. C’est sous sa présidence que j’ai eu un boulot. Il a construit des logements, aimé et aidé les pauvres. Que Dieu l’accueille au paradis « , a déclaré Oumou Djiré, une brave dame qui a marché plusieurs centaines de mètres en suivant le cortège. Moussa Coulibaly, un sexagénaire d’ajouter que c’est une première qu’un tel cortège soit fait pour rendre hommage à un ancien président de la République.  » ATT mérite ça. Il a tout donné à ce pays. Que Dieu le récompense de tous ses bienfaits, afin qu’il soit au paradis « , a-t-il déclaré. Ce cortège funèbre sera suivi d’une veillée funèbre jusqu’à ce mardi 17 nombre, jour des funérailles officielles, qui auront lieu sur la Place d’armes du Génie militaire, sous la présidence des autorités de la Transition.

Youssouf CAMARA

Source : l’Indépendant